Grève | Accueil Val de Marne (94) Choisy-le-Roi | 28/01
Réagir Par

Choisy-le-Roi: le lycée Jean Macé en grève contre sa direction

Choisy-le-Roi: le lycée Jean Macé en grève contre sa direction

Au lycée professionnel Jean Macé de Choisy-le-Roi, ce ne sont pas les épreuves communes de contrôle continu (E3C) ni la réforme des retraites qui ont mis le feu aux poudres. Les professeurs sont déjà en ébullition depuis des mois et viennent de déposer un préavis de grève à partir de ce jeudi.

Dans leur lettre au recteur de l’Académie de Créteil, les enseignants font état d’une « souffrance des personnels » depuis la nouvelle direction installée à la rentrée 2018, il y a 18 mois.

« Pas de projet d’établissement, pas de réunions collectives concernant les problèmes d’absentéisme des élèves, les périodes de PFMP, l’AP, la réforme du lycée professionnel, etc, une communication dysfonctionnelle avec le proviseur (pas de réponses à certains mails, des réponses hors sujet, une certaine forme de mépris), non application du règlement intérieur (retards des élèves, sorties des élèves de l’établissement, etc.), propos verbaux tenus par le chef d’établissement et considérés comme intolérables par les personnels témoins », tels sont les griefs recensés par l’équipe.

« Ces dysfonctionnements ont des répercussions directes sur les élèves et leur mise au travail (absentéisme qui augmente, absence de projets pédagogiques…)« , insistent les enseignants auprès du recteur.

 

 

Il ne s’agit pas du premier courrier, plusieurs missives ont déjà été adressées au rectorat et ont donné lieu à un audit ainsi que des préconisations mais celles-ci n’ont pas été appliquées, relate une enseignante. Dans leur dernier courrier, les enseignants réclament une réunion d’urgence au rectorat et annoncent un préavis du grève à compter de ce jeudi 30 janvier.

« Il y a un petit noyau de professeurs qui noyautent l’établissement, proteste une représentante de parents d’élèves. Ils proposent des projets sans lien avec les spécialités des enseignements comme par exemple fabriquer des palettes en bois alors que c’est un lycée tertiaire », s’agace la mère d’élève qui dénonce également des absences non remplacées.

Du côté du rectorat, on fait savoir que « la situation est prise en compte » et que « des mesures d’accompagnement vont être annoncées dans les jours à venir ».

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi