Société | Accueil Val de Marne (94) Champigny-sur-Marne | 18/03
Réagir Par

Confinement Coronavirus: jour 1 au Bois l’Abbé à Champigny-sur-Marne

Confinement Coronavirus: jour 1 au Bois l’Abbé à Champigny-sur-Marne
COVID19 en Val-de-Marne : Voir la page

Mardi 17 mars 2020. Depuis midi, les mesures de confinement pour se prémunir du Coronavirus Covid 19 sont au maximum. Au croisement de la rue Carpeaux et de l’avenue Salvador Allende de Champigny-sur-Marne, les cerisiers sont en fleurs et le ciel au beau fixe mais le petit square est désert, fermé.

Dans la rue, quelques passants vaquent, des femmes avec enfants, des familles qui reviennent avec le plein de courses, un joggeur son casque audio sur les oreilles… Quelques rares vélos cheminent et la circulation automobile est particulièrement fluide. Côté Chennevières-sur- Marne, le parc entouré par la rue Rabelais est tentant sous le soleil et quelques papis n’ont pas résisté, assis au grand air mais souvent tout seul.

L’ambiance est un peu plus animée au centre commercial du Bois l’Abbé où les commerces alimentaires sont restés ouverts. C’est là que l’on retrouve la jeunesse. Pas de gros attroupements mais quelques groupes de copains qui tournent un peu en rond ou discutent. Beaucoup arborent un masque et même des gants vinyle.

Sur la porte de la pharmacie, devant laquelle une mini file d’attente respecte les un mètre de distance entre clients avant d’entrer dans l’officine, un affiche précise pourtant qu’il n’y plus ni masques, ni gel. Mais ce n’est pas là que s’approvisionnent les riverains.

« Çà y est j’ai mon masque! » se réjouit un habitant en sortant d’un taxiphone bien approvisionné. « 1,50 € », précise-t-il. « Ça ne protège pas, c’est uniquement pour les malades. C’est devenu une mode ces masques, c’est vraiment débile. Si on disait aux gens de se mettre une plume dans le c… ils le feraient!«  s‘agace une autre riveraine. « Quand même un peu, c’est mieux que rien », persiste le quadra derrière son masque en papier.

Devant le Carrefour contact, fermé momentanément pour cause de réassort, les gens du quartier prennent leur mal en patience. Si une file d’attente disciplinée ne s’est pas spontanément organisée, les habitants évitent de s’approcher trop près les uns des autres. Régulièrement, l’un d’eux s’approche de la vitrine pour voir où en est le réassort. Pour l’heure, les salariés du supermarché s’activent autour d’une palette de bouteilles d’eau minérale en plastique.

Pour rappel, les consignes gouvernementales sont désormais que chacun reste chez soi sauf raisons motivées par une attestation à télécharger sur le site du ministère de l’Intérieur. Les contraventions peuvent aller jusqu’à 138 euros.

Lire nos articles sur le coronavirus en Val-de-Marne

A lire sur le coronavirus en Val-de-Marne:

Lire tous nos articles sur le thème Coronavirus en Val-de-Marne

A lire aussi sur le thème Coronavirus en Val-de-Marne

Baromètre du coronavirus en Ile-de-France: point au 26 octobre

Test Covid-19 à Montreuil: le Centre municipal de santé victime de son succès

Affluence maîtrisée au centre de dépistage Covid-19 de La Défense

Tests Covid-19: à Bagnolet, le laboratoire ne compte plus ses heures

Covid-19 et handball: polémique sur le remplissage des tribunes à Créteil

Le Conseil départemental du Val-de-Marne vote une rallonge budgétaire de crise

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
COVID19 en Val-de-Marne : Voir la page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi