Santé | Val-de-Marne | 27/02
Réagir Par

Coronavirus: la veille s’organise tranquillement en Val-de-Marne

Coronavirus: la veille s’organise tranquillement en Val-de-Marne
COVID19 en Val-de-Marne : Voir la page

Alors que de nouveaux cas de contamination au coronavirus Covid-19 viennent d’être révélés en France, sans lien connu avec des pays contaminés, la panique a commencé à gagner les territoires concernés tandis que d’autres restent sereins comme c’est le cas en Val-de-Marne. Pour l’heure, l’anticipation passe essentiellement par un rappel des principes de précaution.

Au niveau national, 108 hôpitaux sont mobilisés pour diagnostiquer les patients, dont l’hôpital inter-armées Bégin de Saint-Mandé dans le Val-de-Marne. Dans le département, des chambres d’isolement sont également disponibles au CHU Mondor de Créteil. Par ailleurs, plusieurs millions de masques de protection sont en cours d’acquisition et des mesures de précaution sont imposées aux personnes revenant de pays considérés par les autorités sanitaires comme à risque.

En Île-de-France, l’Agence régionale de santé gère la situation grâce à une cellule de veille sanitaire, en lien avec ses délégations départementales, travaillant elles-mêmes sur les territoires avec les collectivités. Certaines municipalités ont également mis en place des cellules de crise pour gérer les alertes au sein de leurs communes comme à Saint-Maur-des-Fossés, Orly ou Ormesson-sur-Marne. L’ARS d’Île-de-France et l’association des maires de la région (AMIF) se sont notamment associées pour proposer un mode d’emploi aux maires./

Un déclic un peu tardif

Dans la fonction publique hospitalière toutefois, le personnel ne se satisfait pas complètement des recommandations reçues par courriel de leur hiérarchie. «Nous souhaitons avoir des informations plus claires sur la marche à suivre en cas de contamination. Je vais demander l’organisation d’une réunion avec la direction de l’hôpital Mondor pour pouvoir faire le point à notre échelle», explique Christophe Pin, délégué CGT.

Dans l’éducation nationale, des consignes ont été adressées ce mardi par les recteurs. «Des collègues sont donc revenus une journée en classe le 24 février avant de se retrouver « confinés » chez eux à partir du 25… C’est d’ailleurs la même situation pour plusieurs enfants», déplore le syndicat Snudi-Fo. « Un professeur des écoles a fait savoir qu’il revenait d’un pays à risque mais n’avait reçu aucune consigne et viendrait donc à l’école, renvoyant la responsabilité aux parents », s’agace pour sa part Myriam Menez, présidente de la Peep 94, une fédération de parents d’élèves.

Au niveau du Conseil départemental, les consignes ont également été rappelées aux agents et affichées sur les lieux recevant des enfants comme les crèches et PMI.

Pour l’heure toutefois, aucune cellule de crise n’a été mise en place en préfecture, aucune consigne n’ayant été en ce sens au niveau ministériel.

Que faire en cas de symptômes ?
En cas de signes d’infection respiratoire (fièvre ou sensation de fièvre, toux, difficultés respiratoires) dans les 14 jours suivant un retour de Chine (Chine continentale, Hong Kong, Macao), de Singapour, de Corée du Sud, ou des régions de Lombardie et de Vénétie en Italie, il ne faut pas se rendre chez son médecin ou aux urgences mais appeler le 15 en signalant son voyage. Même chose pour les personnes développant des symptômes similaires sans avoir été dans les zones géographiques citées.
En cas de question, le numéro vert est le 0800 1300 000.
Voir aussi le site du ministère de la Santé et celui du gouvernement.

Voir tous nos articles sur le coronavirus en Val-de-Marne

A lire sur le Coronavirus Covid19 en Val-de-Marne:

Lire tous nos articles sur le thème Coronavirus en Val-de-Marne

A lire aussi sur le thème Coronavirus en Val-de-Marne

La Seine-Saint-Denis lance un fonds d’aide au paiement des loyers

Ile-de-France: plus d’1 million d’habitants invités à se faire tester dans 32 villes

Nouveau décès du Covid-19 chez les gendarmes de Maisons-Alfort

Le Forum métropolitain du Grand Paris veut auditer la gestion de la crise du Covid 19 en Ile-de-France

Christian Favier réclame une place pour les centres de santé dans le Ségur national

Comment l’aéroport d’Orly prépare son redécollage sous haute vigilance sanitaire

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
COVID19 en Val-de-Marne : Voir la page
Cet article est publié dans avec comme tags Agence Régionale de la Santé, AMIF, , Santé,
7 commentaires pour Coronavirus: la veille s’organise tranquillement en Val-de-Marne
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi