Santé | Accueil Val de Marne (94) Orly | 02/03
Réagir Par

Coronavirus: pas de panique à l’aéroport d’Orly

Coronavirus: pas de panique à l’aéroport d’Orly © Fb
COVID19 en Val-de-Marne : Voir la page

Les halls de l’aéroport d’Orly ne désemplissent pas malgré l’épidémie de Coronavirus COVID-19. Sur place, l’heure n’est pas à la panique.

Il y a toujours autant de passagers qui transitent par l’aéroport d’Orly et parmi les voyageurs en plein rush ce lundi, seule une minorité se distingue par le port d’un masque. Dans la pharmacie du hall 1 cependant, ceux qui s’approchent du comptoir dévalisent le rayon des solutions hydro-alcooliques. «En temps normal, il est relativement fréquent que l’on nous en demande mais depuis la semaine dernière, c’est un client sur deux qui en réclame. Entre ça et les masques, nous sommes en rupture de stock!» explique la pharmacienne qui recommande aux clients bredouilles d’opter pour un lavage de main au savon, tout aussi efficace. Chez la plupart des commerçants de l’aéroport le constat est identique. «Le flux de client reste le même que d’habitude», explique un marchand de thé. «Il n’y a pas de changement», abonde un vendeur de maroquinerie.

Comme peu de vols commerciaux en provenance des zones à risque (Chine, Singapour, Corée du Sud et nord de l’Italie) font escale à Orly, aucune compagnie aérienne n’a modifié ses vols, ce qui explique le maintien habituel de l’activité de la plateforme. Il n’empêche que les questions et les craintes exprimées par le personnel sont fréquentes. «Nous avons la chance de disposer d’un service médical d’urgence qui assure une permanence 24 heures sur 24 et qui a déjà l’expertise de la gestion d’épidémie comme le SRAS. Ils sont alertés dès lors qu’il y a une alerte sur des passagers qu’ils isolent et testent. Jusqu’à maintenant, ces tests se sont avérés négatifs. Nous veillons également à respecter les recommandations que nous a transmis l’Agence régionale de santé d’Île-de-France», explique-t-on chez Aéroports de Paris (ADP). Du côté des syndicats, on reste aussi serein. « Nous avons déjà géré le SRAS, H1N1, nous avons presque l’habitude et il y a des équipes dédiées. Nous avons des notes tous les jours sur le sujet », confie Isabelle Bigand, déléguée CGT chez ADP, qui reconnaît que certains s’inquiètent, mais comme un peu tout le monde.

Lire tous nos articles sur le Coronavirus Covid-19 en Val-de-Marne

A lire sur le coronavirus en Val-de-Marne:

Lire tous nos articles sur le thème Coronavirus en Val-de-Marne

A lire aussi sur le thème Coronavirus en Val-de-Marne

Le métro Grand Paris Express retardé suite au coronavirus

La Seine-Saint-Denis lance un fonds d’aide au paiement des loyers

Ile-de-France: plus d’1 million d’habitants invités à se faire tester dans 32 villes

Nouveau décès du Covid-19 chez les gendarmes de Maisons-Alfort

Le Forum métropolitain du Grand Paris veut auditer la gestion de la crise du Covid 19 en Ile-de-France

Christian Favier réclame une place pour les centres de santé dans le Ségur national

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
COVID19 en Val-de-Marne : Voir la page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi