Justice | Accueil Val de Marne (94) Ile-de-France | 03/04
Réagir Par

Coronavirus : un élu régional étrille l’ARS, l’AP-HP et démissionne

Coronavirus : un élu régional étrille l’ARS, l’AP-HP et démissionne © Facebook - Patrick Karam
Test covid19 en Ile-de-France : Voir la page

Patrick Karam, vice-président du conseil régional d’Île-de-France en charge des sports, vient d’annoncer sa démission. L’élu de Paris considère que l’État, l’ARS Île-de-France et l’AP-HP sont défaillants dans la gestion de la crise sanitaire du coronavirus Covid 19. Il a déposé un recours en justice.

Depuis le début de la crise épidémique, Patrick Karam est impliqué dans plusieurs actions menées par le conseil régional. Il s’occupe ainsi d’une partie des commandes de masques effectuées en Chine et veille à l’accueil des jeunes de l’aide sociale à l’enfance et des malades du covid 19 sur les îles de loisir de la collectivité et au CREPS d’Île-de-France.

Mais face à la progression du virus et à la saturation des services hospitaliers franciliens, l’élu a décidé de sortir de sa réserve pour attaquer frontalement l’Agence régionale de Santé et l’Assistance des Hôpitaux de Paris dans la gestion de la situation.

«En ma qualité de conseiller régional soucieux de l’intérêt général, et également de citoyen profondément préoccupé et révolté d’une situation où les plus faibles peuvent être les plus impactés par les multiples défaillances de l’État et de ses bras armés, j’ai en effet engagé un référé devant le Tribunal Administratif enjoignant l’ARS Ile-de-France et l’APHP d’assumer dans les plus brefs délais, leurs missions premières dans cette crise», justifie l’élu, vice-président du mouvement Libres ! de Valérie Pécresse qui cite au titre des manquements qu’il a soulevé la mise à disposition de tous les franciliens de masques, de tests de détection, l’achat massif de respirateurs, la mise à disposition de tous des traitements possiblement curatifs.

L’audience en référé devant le tribunal administratif de Paris doit se dérouler aujourd’hui. L’élu a partagé l’intégralité de sa requête en référé en ligne.

Désavoué par Valérie Pécresse

Patrick Karam, élu à la région depuis 2010 et vice-président depuis 2015 explique avoir démissionné «pour ne pas mettre en difficulté la présidente de région qui subit des pressions». Interrogé ce matin sur Franceinfo, Valérie Pécresse a désavoué le désormais ex-élu. «Patrick Karam a repris sa liberté pour mener cette action en justice qui est une initiative personnelle de sa part. Je crois qu’en tant que présidente de région, aujourd’hui, en plein crise sanitaire, alors qu’il faut sauver des vies, notre rôle c’est d’aider et pas de polémiquer».

Lire tous nos articles sur le thème Coronavirus en Val-de-Marne

A lire aussi sur le thème Coronavirus en Val-de-Marne

Test Covid-19 à Montreuil: le Centre municipal de santé victime de son succès

Affluence maîtrisée au centre de dépistage Covid-19 de La Défense

Tests Covid-19: à Bagnolet, le laboratoire ne compte plus ses heures

Covid-19 et handball: polémique sur le remplissage des tribunes à Créteil

Le Conseil départemental du Val-de-Marne vote une rallonge budgétaire de crise

Baromètre du coronavirus en Ile-de-France: point au 19 octobre

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Test covid19 en Ile-de-France : Voir la page
Un commentaire pour Coronavirus : un élu régional étrille l’ARS, l’AP-HP et démissionne
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi