Coronavirus | Accueil Val de Marne (94) Créteil | 15/04
Réagir Par

Coronavirus Val-de-Marne: moins d’appels au Samu mais beaucoup d’interventions et un retour des autres pathologies

Coronavirus Val-de-Marne: moins d’appels au Samu mais beaucoup d’interventions et un retour des autres pathologies
COVID19 en Val-de-Marne : Voir la page

Depuis le début de la semaine dernière, le nombre quotidien d’appels au Samu 94, qui avait dépassé les 3000 au début de la crise du coronavirus, est progressivement descendu jusqu’à 1800, avec un retour d’autres pathologies.

« Le nombre d’appels reste toutefois nettement supérieur à la normale. A titre de comparaison, nous avions entre 1200 et 1300 appels/jour début janvier, au pic de l’épidémie de grippe », détaille Eric Le Carpentier, chef du Samu 94 au CHU Mondor (AP-HP).

Encore beaucoup de cas nécessitent une intervention

« Et les appels qui nécessitent des interventions diminuent nettement moins vite », précise également le chef de service. Un certain nombre de personnes qui appelaient pour se rassurer et s’informer ont en effet été prises en charge par la médecine de ville qui s’est organisée entre les médecins, pharmaciens, infirmiers, et les centres Covid 19 qui sont maintenant une dizaine dans le département. « Nous sommes en relation avec les centres Covid et pouvons prendre directement rendez-vous pour les patients dans leur système informatique, cela fluidifie la régulation au Samu. »

Lire aussi :
Urgences coronavirus: les secouristes bénévoles sur le pont avec le Samu 94
Centres coronavirus en Val-de-Marne: soignants au rendez-vous, système D pour le matériel

Pas question pour autant de relâcher la vigilance. « Il faut que le confinement perdure pour pouvoir diminuer un peu la pression sur l’activité Covid et permettre à l’organisation classique de retrouver son fonctionnement pour prendre en charge les autres malades. Le déconfinement ne pourra pas se faire de manière totale du jour au lendemain. Les mesures devront être progressives, en respectant les gestes barrière », insiste le médecin.

Pathologies graves: des patients qui ont tardé à appeler

Si les patients Covid restent nombreux parmi les appelants aux urgences, les autres pathologies sont aussi de retour. « On commence à voir réapparaître des pathologies comme des infarctus, des AVC… On a l’impression que beaucoup de gens n’ont pas voulu appeler ou ont tardé à le faire, observe le chef du Samu 94. Il est important que les gens n’hésitent pas à appeler, même pour une douleur thoracique qui ne dure que cinq minutes car cela peut être le signe annonciateur d’un infarctus. »

Lire tous nos articles sur le thème Coronavirus en Val-de-Marne

A lire aussi sur le thème Coronavirus en Val-de-Marne

La Seine-Saint-Denis lance un fonds d’aide au paiement des loyers

Ile-de-France: plus d’1 million d’habitants invités à se faire tester dans 32 villes

Nouveau décès du Covid-19 chez les gendarmes de Maisons-Alfort

Le Forum métropolitain du Grand Paris veut auditer la gestion de la crise du Covid 19 en Ile-de-France

Christian Favier réclame une place pour les centres de santé dans le Ségur national

Comment l’aéroport d’Orly prépare son redécollage sous haute vigilance sanitaire

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
COVID19 en Val-de-Marne : Voir la page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi