Education | Val-de-Marne | 04/05
Réagir Par

Déconfinement scolaire en Val-de-Marne: les syndicats prêts à exercer leur droit de retrait

Déconfinement scolaire en Val-de-Marne: les syndicats prêts à exercer leur droit de retrait
COVID19 en Val-de-Marne : Voir la page

A une semaine de la rentrée post confinement coronavirus, les syndicats enseignants restent hostiles à une reprise dès le 11 mai. Lors d’une visio-conférence de presse commune ce lundi, Sndui-FO94, SNUipp94, CGT Educ’Action 94 et SUD Education 94 ont relayé les inquiétudes de leurs collègues et annoncé envisagé d’exercer leur droit de retrait.

«Depuis la semaine dernière, nous avons mené une vingtaine de réunions d’information virtuelles qui ont permis de réunir plus d’un millier d’enseignants. C’est un nombre sans précédent qui témoigne d’une volonté des collègues de comprendre ce qu’il se passe et d’une certaine anxiété», résume Luc Bénizeau, délégué Snudi-Fo 94.

«Nous ne voulons pas que deux semaines après la rentrée, nous comptabilisions les malades voire les décès chez les collègues et les parents d’élèves. La quasi totalité des pays considèrent que les écoles doivent rester fermées jusqu’en septembre, rappelle Thierry Guintrand, délégué SNUipp-FSU. Il nous est demandé d’être des experts sanitaires et de faire la part des choses entre ce qui relève du risque raisonnable et déraisonnable. C’est impossible. File indienne, impossibilité de jouer ensemble, ce protocole prévoit la mise en place d’un univers quasi-carcéral pour les enfants!»

Lire : Déconfinement scolaire: 60 pages de protocole sanitaire

«L’argument principal du gouvernement est que la reprise va permettre aux enfants des quartiers populaires de renouer avec l’enseignement. En réalité nous allons simplement servir de garderie pour permettre aux parents de retourner travailler et relancer l’économie», estime encore Morgane Tatibouët, déléguée Sud Éducation.

Droit de retrait

. «Nous avons de plus en plus de responsabilités sur nos épaules mais de moins en moins d’informations. Si nous amplifions nos alertes, c’est pour obtenir un minimum de dialogue social. Dans la situation actuelle, il est hors de question que l’on retourne en classe. Un CHSCT académique puis un CHSCT département sont organisés ce mardi et nous comptons sur ces instances pour bien mettre les choses au clair avec notre hiérarchie», lanceAna Macedo, déléguée CGT Educ’action. «Et si l’on nous oblige à reprendre, il restera le droit de retrait ! S’ils le refusent, ils devront apporter la preuve qu’il n’y a pas de danger. Bonne chance»!

Pétition

En attendant, les syndicats départementaux Sndui-FO94, SNUipp94, CGT Educ’Action 94 et SUD Education 94 ont lancé une pétition sur Change.org, qui a déjà réuni plus de 4100 signatures. Voir la pétition.

A lire aussi :
Déconfinement en Val-de-Marne: école et masques cristallisent l’agacement des maires
Déconfinement scolaire: les parents d’élèves s’interrogent sur le choix de prioriser les petites classes
Ile-de-France: 326 maires réclament le report de la rentrée des classes après le 11 mai
Villecresnes ne rouvrira pas ses écoles le 11 mai
Fontenay-sous-Bois n’ouvrira pas non plus ses écoles le 11 mai

Lire tous nos articles sur le thème Coronavirus en Val-de-Marne

A lire aussi sur le thème Coronavirus en Val-de-Marne

Le métro Grand Paris Express retardé suite au coronavirus

La Seine-Saint-Denis lance un fonds d’aide au paiement des loyers

Ile-de-France: plus d’1 million d’habitants invités à se faire tester dans 32 villes

Nouveau décès du Covid-19 chez les gendarmes de Maisons-Alfort

Le Forum métropolitain du Grand Paris veut auditer la gestion de la crise du Covid 19 en Ile-de-France

Christian Favier réclame une place pour les centres de santé dans le Ségur national

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
COVID19 en Val-de-Marne : Voir la page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi