Société | Seine-Saint-Denis | 10/06
Réagir Par

Discriminations en Seine-Saint-Denis: le département publie son baromètre

Discriminations en Seine-Saint-Denis: le département publie son baromètre

Prendre le pouls de la population en matière de ressenti des discriminations, tel est l’enjeu du baromètre que publie ce jour le Conseil départemental de Seine-Saint-Denis. Cette première édition, fruit d’un sondage Harris Interactive réalisé il y a un an, témoigne d’un fort sentiment de discrimination. Du côté des remèdes, c’est l’école qui est plébiscitée.

Ce baromètre, qui s’inscrit dans le cadre du plan départemental de lutte contre les discriminations adopté en 2019, a été réalisé via une enquête téléphonique du 18 juin au 9 juillet 2019 auprès d’un échantillon d’un millier d’habitants de plus de 18 ans, représentatif de la population.

« Sortir du déni, c’est déjà agir. J’en appelle à une stratégie nationale de lutte contre les discriminations », motive Stéphane Troussel, président du Département de Seine-Saint-Denis dans son communiqué de présentation.

Mené il y a un an, ce sondage montre que la très large majorité des habitants interrogés (plus de 80%) estime que les habitants de Seine Saint-Denis sont discriminés, en raison de leur couleur de peau, de leur religion ou de leur lieu d’habitation.

Sondage Harris Interactive réalisé en juin-juillet 2019 pour le Conseil départemental de la Seine Saint-Denis

Une proportion moins importante mais non négligeable indique en avoir été elle-même victime ces cinq dernières années : 32% d’une discrimination liée à la couleur de la peau (dont 23% de manière répétée), 17% en raison de la religion et 28% en raison de leur lieu d’habitation. 75% des répondants estiment également que des personnes sont discriminées en raison de leur orientation sexuelle.

Sondage Harris Interactive réalisé en juin-juillet 2019 pour le Conseil départemental de la Seine Saint-Denis

Les jeunes les plus touchés

Chez les 18-24 ans, les chiffres grimpent même à 43% de personnes témoignant avoir été victimes de discrimination pour couleur de peau, 24% pour leur religion et 43% pour leur quartier d’habitation.

Sondage Harris Interactive réalisé en juin-juillet 2019 pour le Conseil départemental de la Seine Saint-Denis

Fortes attentes par rapport à l’école

La police, la justice, le monde du travail et encore la recherche de logement sont citées comme les situations principales de discrimination. Pour changer la donne, c’est massivement l’école qui est citée comme acteur de la lutte contre les discriminations.

Télécharger la synthèse complète du baromètre

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi