Politique | Accueil Val de Marne (94) Le Plessis-Trévise | 07/07
Réagir Par

Election des conseillers territoriaux polémique au Plessis-Trévise

Election des conseillers territoriaux polémique au Plessis-Trévise

Ce lundi 6 juillet, l’élection des conseillers municipaux du Plessis-Trévise qui représenteront la ville au Conseil de territoire Grand Paris Sud Est Avenir a donné lieu a donné lieu à polémique.

Elue dans l’opposition après avoir été adjointe au maire dans l’ancienne mandature, Sabine Patoux, par ailleurs conseillère départementale Modem, a fait liste commune avec l’élu du Rassemblement national pour tenter d’obtenir un siège au territoire. L’élue n’a pas obtenu suffisamment de voix pour être élue mais assez pour déclencher la polémique.

« Ce choix contre-nature a profondément choqué les élus présents et les Plesséens qui nous regardaient en direct. D’ailleurs, l’opposition de gauche ne s’est pas associée à cette opération. Les manoeuvres politiques ne justifient pas tout, en particulier un tel reniement des valeurs républicaines. Difficile en effet de ne pas voir ici une sérieuse compromission politique quand on siège au groupe centriste du Département et qu’on s’allie dans le même temps à l’extrême droite pour tenter d’obtenir en vain un siège au territoire », a dénoncé le maire et président du Modem 94, Didier Dousset.

« Je ne me suis pas associée au Rassemblement national. Je voulais simplement que l’opposition puisse avoir une voix au territoire car il n’est pas normal que ne siègent quasi exclusivement que des élus majoritaires. Il fallait 4 noms et je voulais demander à Mirabelle Lemaire (conseillère d’opposition de gauche) mais elle n’était pas là au moment de désigner les candidats », explique l’élue tout en reconnaissant que ce n’était pas très adroit. « Le maire tente de faire une diversion pour me discréditer alors que les résultats du Modem aux municipales ne sont pas très glorieux, qu’il s’agisse de Villiers-sur-Marne, Bry-sur-Marne, Maisons-Alfort ou encore Nogent-sur-Marne », poursuit-elle.

Au final, 4 conseillers de la majorité ont été élus au territoire en plus du maire Didier Dousset, membre de droit en tant que conseiller métropolitain. Ces 4 conseillers sont Alexis Maréchal, Karine Robichon-Cohen, Bruno Caron et Mathilde Wielckoki.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi