Politique | | 15/12/2020
Réagir Par

Elus choqués et solidaires après l’agression d’un enfant de la maire de Chevilly-Larue

Elus choqués et solidaires après l’agression d’un enfant de la maire de Chevilly-Larue

Depuis un mois, Stéphanie Daumin (PCF), maire de Chevilly-Larue, est la cible d’une série d’attaques contre ses biens. Un cran de violence a été franchi ces derniers jours avec l’agression de l’un de ses enfants par une personne embusquée près du domicile familial.

Après avoir constaté des actes de vandalisme sur son véhicule il y a cinq semaines, l’élue avait déjà subi des dommages sur son habitation. Mais cette fois, la violence a été encore plus loin avec l’agression physique d’un de ses enfants. Un “acte inqualifiable” a réagi l’Association des maires du Val-de-Marne qui a témoigné de son soutien à l’élue.

«S’attaquer à un enfant est un acte lâche et abject. Le faire pour atteindre un maire dans sa fonction d’élue de la République est impardonnable. La fonction de maire est une fonction quotidienne difficile. Lutter pour la tranquillité publique, s’attaquer aux violences faites aux femmes, se battre pour le respect des droits de chacun, sont autant de sujets pris en mains par les équipes municipales. Ces actions sont porteuses d’espoir pour celles et ceux qui sont les victimes, mais de ressentiments pour celles et ceux que cela freine dans leurs exactions. Selon la police, il est vraisemblable que ces agressions constituent des représailles à des décisions qui dérangent. Elles visent à faire reculer la République par la menace et la peur. Hors de question d’y céder. Les maires doivent pouvoir remplir leurs missions sans faire l’objet de menaces ou d’intimidations», enjoint l’association.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
6 commentaires pour Elus choqués et solidaires après l’agression d’un enfant de la maire de Chevilly-Larue
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi