Coronavirus | Accueil Val de Marne (94) Choisy-le-Roi | 20/05
Réagir Par

« Fermer l’usine modèle Renault de Choisy-le-Roi serait une hérésie! »

« Fermer l’usine modèle Renault de Choisy-le-Roi serait une hérésie! »
COVID19 en Val-de-Marne : Voir la page

Modèle de l’économie circulaire, l’usine automobile Renault de Choisy-le-Roi, qui reconditionne les pièces détachées, fait partie des sites que le siège envisage de fermer, selon les informations du Canard Enchaîné et des Echos. Une « hérésie » pour le maire de la ville, Didier Guillaume (PCF).

Dans un article de son édition du 20 mai, le Canard Enchaîné indique que le constructeur automobile s’apprête à annoncer un plan d’économies d’au moins de 2 milliards d’euros le 29 mai, comprenant notamment la fermeture de quatre sites à Choisy-le-Roi, Dieppe, Caudan et Flins. En cause, la dégradation de la situation économique de l’entreprise commencée bien avant la crise du coronavirus avec une perte de 141 millions d’euros en 2018 (contre un bénéfice de 3,3 milliards d’euros en 2018) et accentuée par la crise sanitaire et économique mondiale.

Un transfert des activités de Choisy à Flins ?

Une indiscrétion que le journal Les Echos confirme. Selon ses informations, les usines de Choisy-le-Roi, de Caudan (Les fonderies de Bretagne) et de Dieppe (qui produit l’Alpine) devraient être fermées tandis que Flins, dans les Yvelines, pourrait rester ouverte mais pas pour produire des véhicules. Et le quotidien économique de préciser que les activités de Choisy pourraient être transférées à Flins…

En nombre de salariés, le site de Choisy-le-Roi est le plus petit des quatre, qui emploie un peu moins de 300 personnes contre un peu moins de 400 à Caudan et à Dieppe et 2600 (hors intérimaires) à Flins. Au total, Renault compte actuellement 12 usines en France sur un total de 18 en Europe (Espagne, Portugal, Slovénie).

Choisy-le-Roi : pionnier de l’économie circulaire avant l’heure

A Choisy-le-Roi, l’usine, située dans les anciens jardins du roi Louis XV, a développé l’échange standard de pièces remises à neuf depuis 1949, en faisant un spécialiste de l’économie circulaire avant même que les mots soient mis sur le concept. A l’époque, cette activité avait été transférée de l’île Seguin (Boulogne Billancourt) qui accueillit un important site industriel Renault jusqu’en 1992. Démontage, tri, lavage, polissage, rénovation, ré-assemblage, tests et reconditionnement… Voilà ce à quoi s’attellent les ouvriers de l’usine choisyenne avec un objectif de réussir à recycler une proportion de plus en plus importante de chaque pièce. Après avoir fortement diminué ses effectifs, l’usine avait recommencé à embaucher il y a quelques années et avait même mis en place, avec des partenaires comme les missions locales, la Cité des métiers, la CCI 94, Pôle Emploi, le Greta et encore les sociétés d’intérimaires, une filière de recrutement-formation-insertion locale.

Voir reportage : Renault Choisy-le-Roi : champion de l’économie circulaire

De source syndicale, le sujet « plane » effectivement et a été évoqué lors d’une réunion récente. Du côté de Renault Choisy, on ne peut pas s’exprimer à ce stade.

Le maire de Choisy-le-Roi prêt à la mobilisation

Maire de Choisy-le-Roi, Didier Guillaume (PCF) s’étonne pour sa part que le site choisyen puisse être ciblé. « Si une telle mesure était avérée, ce serait une hérésie dramatique alors que l’usine de Choisy est hyper vertueuse. C’est un symbole de la transition industrielle économique et écologique », défend l’élu qui rappelle également la démarche de l’établissement pour former et recruter des jeunes en précarité. L’édile se dit prêt à la mobilisation pour défendre le site, quitte à aller au ministère, et il prévoit de sensibiliser l’ensemble des élus locaux sur le sujet.

Lire aussi :

Lire tous nos articles sur le thème Coronavirus en Val-de-Marne

A lire aussi sur le thème Coronavirus en Val-de-Marne

La Seine-Saint-Denis lance un fonds d’aide au paiement des loyers

Ile-de-France: plus d’1 million d’habitants invités à se faire tester dans 32 villes

Nouveau décès du Covid-19 chez les gendarmes de Maisons-Alfort

Le Forum métropolitain du Grand Paris veut auditer la gestion de la crise du Covid 19 en Ile-de-France

Christian Favier réclame une place pour les centres de santé dans le Ségur national

Comment l’aéroport d’Orly prépare son redécollage sous haute vigilance sanitaire

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
COVID19 en Val-de-Marne : Voir la page
7 commentaires pour « Fermer l’usine modèle Renault de Choisy-le-Roi serait une hérésie! »
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi