Service public | | 02/12/2020
Réagir Par

Fontenay-sous-Bois lance un observatoire local des violences faites aux femmes

Fontenay-sous-Bois lance un observatoire local des violences faites aux femmes © Gribouille 334700

1326. C’est le nombre de femmes victimes de violences conjugales chaque année à Fontenay-sous-Bois, selon les estimations de la première enquête nationale sur les violences faites aux femmes en France (Enveff) réalisée en 2000. Qu’en est-il précisément aujourd’hui dans cette ville de 54 000 habitants et comment prévenir ? C’est ce que compte objectiver la commune en créant un Observatoire municipal des violences faîtes aux femmes. L’enjeu : recenser, réagir, prévenir.

Alors que 146 femmes et 27 hommes sont décédés victimes de violences au sein du couple en 2019 en France, selon une étude de la Délégation aux victimes (ministère de l’Intérieur), que parmi ces 146 victimes de féminicides, 60 avaient déjà subi des violences physiques et/ou psychologiques, que 25 enfants ont également été tués dans des contextes de violences conjugales, l’enjeu de l’observatoire local est de faciliter la prise en charge de situations dramatiques le plus rapidement possible.

Pour les statistiques 2019, télécharger la Lettre de l’Observatoire national des violences faites aux femmes de novembre 2020, qui fait le point sur la situation.

A Fontenay-sous-Bois, 52 situations de détresse ont été orientées à l’espace départemental des solidarités par le commissariat en 2019. La commune, qui a instauré une délégation à l’égalité des droits et aux droits des femmes depuis 2001, a déjà mis en place un parcours dédié pour les femmes victimes de violences avec une travailleuse sociale référente. Cette dernière a ainsi mené 85 entretiens avec des victimes rien que sur l’année 2019. La commune dispose également de 2 appartements relais gérés par l’association Home et de 4 logements passerelles pour accueillir les victimes et leurs enfants. En 2019, pas moins de 56 demandes de logement pour sortir d’une violence familiale ont été enregistrées.

L’objectif de l’observatoire est de renforcer le travail de recensement et de coordination avec la vingtaine de structures et associations partenaires locales, de poursuivre le travail statistique dans la durée, d’identifier et informer toujours plus les victimes, d’anticiper les besoins pour faire face. Cette initiative s’inscrit dans le prolongement d’une enquête menée pendant 20 mois en interrogeant des habitantes victimes de violences mais aussi des agents d’accueil, laquelle a donné lieu à un diagnostic de 95 pages.

“Il en ressort que les victimes souhaitent un meilleur suivi post-traumatique lorsqu’elles sortent des violences. Il a aussi été proposé de créer une Maison des femmes pour regrouper tous les services de prise en charge dans un même lieu, des soins médicaux à l’accès aux droits. Les associations et certains professionnels souhaitent aussi que la police municipale soit plus engagée”, explique Assia Benziane, adjointe au maire déléguée aux Droits des Femmes, à l’Égalité, aux Relations Internationales, à l’initiative. Autant de propositions qui pourront être discutées dans cet observatoire. “Cet observatoire permettra d’assurer un suivi de tout ce qui a été dit et proposé, de nous fixer un nouveau cap”, reprend l’élue.

Concrètement, l’observatoire s’est fixé 6 objectifs

  • Recenser sur le territoire les structures et les dispositifs existants, les ressources disponibles, les outils et les contacts utiles en matière de prise en charge et d’accompagnement des femmes victimes de violences.
  • Diffuser le plus largement possible ces informations auprès des professionnel.le.s afin d’améliorer les pratiques et renforcer le réseau partenarial.
  • Pérenniser la collecte de données quantitatives et qualitatives pour suivre l’évolution dans la durée.
  • Informer les femmes victimes de violences sur les dispositifs, les structures et les contacts sur le territoire.
  • Identifier, en lien avec les publics concernés (professionnel.le.s, femmes victimes), les dispositifs à renforcer ou créer et, en ce sens, être un outil d’aide à la décision.
  • Mettre en place un Comité de pilotage pour le suivi des actions

«L’Observatoire est un outil qui nous permettra de mettre en commun les constats, les idées, de s’accorder sur les besoins, les marges de progression d’une action commune et coordonnée de l’ensemble des professionnel.le.s du secteur. Il agira comme un lieu de concertation et contribuera à bâtir de nouvelles protections pour les femmes victimes de violences. Il permettra également, de développer et de pérenniser des actions et des nouveaux dispositifs, d’informer un large public et de mobiliser toujours plus de citoyen.ne.s dans la lutte contre les violences faites aux femmes, afin de contribuer à une efficacité des politiques publiques et de faire reculer ces violences.», motive Jean-Philippe Gautrais, maire de Fontenay-sous-Bois.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Un commentaire pour Fontenay-sous-Bois lance un observatoire local des violences faites aux femmes
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi