Transports | Accueil Val de Marne (94) Boissy-Saint-Léger | 20/01
Réagir Par

Gare de Boissy-Saint-Léger: sensibilisation aux dangers de l’angle-mort

Gare de Boissy-Saint-Léger: sensibilisation aux dangers de l’angle-mort © Fb

« Le bus paraît inoffensif mais il fait 12 tonnes vides, 18 lorsqu’il est plein… » Près de deux mois après la mort d’une personne âgée percutée par un bus en gare de Boissy-Saint-Léger, des agents du transporteur Transdev ainsi que les policiers de la compagnie territoriale de circulation et de la sécurité routière du Val-de-Marne (CTCSR) menaient ce lundi une opération de sensibilisation.

A chaque arrivée d’un nouveau RER en gare de Boissy-Saint-Léger, une nuée de passagers fonce têt baissée sur le parvis en direction des bus. Absorbés par le fil de leur pensée, leur téléphone ou la musique qu’ils écoutent, beaucoup sont passés sans les voir à côté des médiateurs de Transdev (pourtant en vestes rouges) et des motards de la police.

C’est pourtant à leur attention que Transdev organisait ce lundi après-midi une opération de sensibilisation aux dangers de l’angle-mort des bus, en partenariat avec la police nationale. Pour en faire la démonstration, un véhicule a stationné sur l’esplanade et de grandes bâches rouges ont été disposées tout autour pour matérialiser les zones qui échappent au contrôle du conducteur malgré ses rétroviseurs.

Un jeune couple écoute attentivement les explications de Khalid Laalaoua, responsable adjoint du centre d’exploitation du réseau SITUS à Boissy-Saint-Léger, ancien chauffeur. «Vous êtes assis un mètre devant les roues, comme si vous étiez en lévitation. Ensuite, la largueur du bus, d’environ 2,9 mètres, rétroviseurs compris, est inadaptée aux routes. Il est fréquent que l’on frotte le mobilier urbain, même en faisant très attention. Il faut donc faire attention à ne pas se mettre trop prêt ou à courir pour essayer de le rattraper. Le bus paraît inoffensif mais il fait 12 tonnes vides, 18 lorsqu’il est plein». Après les conseils théoriques, vient la pratique. Angelica et Cédric prennent tour à tour position sur le siège du conducteur. Les silhouettes volontairement placées dans l’angle-mort du bus sont invisibles. «Désormais nous allons faire un peu plus attention lorsque nous traverserons. Nous avions été sous le choc après avoir vu cette dame il y a deux mois», se remémore la jeune femme.

 

 

C’est bien en réaction à ce drame survenu le 4 novembre dernier que l’opération a été orchestrée. «Habituellement ce-sont plutôt des actions qui sont menées en direction des établissements scolaires ou les entreprises mais nous avons décidé de sensibiliser également dans les lieux que nous considérons comme accidentogènes. Depuis deux mois, nous avons un agent de 6 heures à 20 heures qui veille à faire de la pédagogie parce que l’on déplore encore des comportements à risque», explique Paul Leperck, directeur du réseau STRAV de Transdev.

Nouveaux travaux fin 2020

Présent sur cette animation, le maire de Boissy-Saint-Léger, Régis Charbonnier a précisé que des financements avaient été trouvés avec Île-de-France Mobilités et le Grand Paris Sud Est Avenir pour sécuriser davantage la gare routière. «Ouverte depuis une dizaine d’année, cette gare à vu son nombre d’usagers doubler. Sur le pôle routier, un tiers de l’espace est dédié aux piétons et deux tiers aux véhicules, le nouveau projet va inverser ce ratio et remédier également à la circulation dans les deux sens des bus en créant un gros espace central autour duquel les véhicules circuleront en sens unique. L’éclairage au sodium va également être remplacé par des LED».

Pour le brigadier-chef Vincent Delville de l’unité d’éducation et de sécurité routière du Val-de-Marne, le réaménagement des gares n’effacera pas tous les facteurs de risque. «Il y a trois causes d’accident, le véhicule en lui-même, l’environnement et l’être humain. L’usager ou le chauffeur est responsable de 80% de ces accidents. La priorité reste donc de faire évoluer les mentalités pour encourager un meilleur partage de la route».

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
2 commentaires pour Gare de Boissy-Saint-Léger: sensibilisation aux dangers de l’angle-mort
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi