Transports | Ile-de-France | 30/11/2020
Réagir Par

Grand Paris Express: retards, finances, tracé et objectifs 2021

Grand Paris Express: retards, finances, tracé et objectifs 2021 © Société du Grand Paris / Cyrus Cornut

4,6 milliards d’euros, tel est le budget 2021 de la SGP (Société du Grand Paris), l’établissement public maître d’ouvrage du futur métro périphérique Grand Paris Express, voté en Conseil de surveillance le 25 novembre.

Sur ces 4,6 milliards d’euros, 4,2 milliards seront consacrés au futur métro et 0,4 milliard au plan de modernisation du réseau de transport actuel. Sous maîtrise d’ouvrage déléguée de la RATP, la ligne 14 Sud bénéficie pour sa part de 0,5 milliard d’euros en 2021. En termes de recettes, le SGP peut compter sur 800 millions d’euros liés à la fiscalité (bureaux, locaux commerciaux, équipement, entreprises de réseaux, taxe de séjour, stationnement).

Ces quelques milliards permettront à la SGP d’attribuer les prochains marchés de génie-civil et les marchés relatifs à l’aménagement et l’équipement des gares et des tunnels, indique le maître d’ouvrage. Actuellement, une quinzaine de tunneliers creusent d’ores et déjà les lignes 15 Sud et 16.

Objectif 1000 collaborateurs

L’enjeu est aussi de renforcer les équipes de la SGP pour conduire tous les chantiers de front. Objectif : 1000 collaborateurs d’ici la fin 2021, si le projet de loi de finances 2021 est adopté comme prévu.

Détail du plan de modernisation

Dans le détail des 400 millions d’euros dédiés à l’amélioration des transports existants : 170 millions d’euros portent sur le prolongement d’Eole, 110 millions d’euros sur le prolongement de la ligne 14 Nord, 74 millions d’euros sont alloués au titre du schéma directeur des RER, 22 millions d’euros pour le prolongement de la ligne 11 du métro et enfin 13 millions d’euros au titre de l’adaptation des réseaux existants.

Retard de 3 à 8 mois confirmé

Déjà annoncé au printemps, le retard du chantier a été confirmé par le président du directoire, Thierry Dallard. “En cette période de second confinement, les équipes de la Société du Grand Paris et des entreprises partenaires sont mobilisées sur la poursuite des travaux, afin de ne pas augmenter les retards, de l’ordre de 3 à 8 mois, engendrés par le confinement du printemps”, a ainsi précisé le président.

Interconnexion entre la ligne H et les lignes 14,15,16, 17

Concernant le tracé lui-même, le Conseil de surveillance a approuvé la participation de la SGP, aux côtés de l’Etat, du Conseil régional d’Île-de-France, et du Conseil départemental du Val d’Oise, au financement des études préliminaires pour créer un arrêt de la ligne H en gare de Stade de France – Saint-Denis. La Société du Grand Paris contribuera à hauteur de 30% au financement de l’étude, soit 184 800 €. “Le projet d’arrêt de la ligne H en gare de Stade de France–Saint-Denis permettra d’assurer un meilleur maillage du réseau de transport francilien en créant une interconnexion entre la ligne H et les lignes 14, 15,16 et 17 du Grand Paris Express desservant la gare de Saint-Denis –Pleyel, elle-même reliée à la gare de Stade de France–Saint-Denis via le franchissement urbain Pleyel, opération pilotée par l’Etablissement Public Territorial Plaine Commune”, détaille la SGP. L’enjeu est d’améliorer l’accès aux zones d’emploi de la petite couronne depuis les zones d’habitation du Val d’Oise.

Exit le viaduc pour la ligne 18

L’autre décision concerne cette fois l’Essonne et la ligne 18, avec la mise au sol de la partie initialement prévue en viaduc de la ligne 18 du Grand Paris Express depuis le centre du CEA à Saclay jusqu’au Golf national à Magny-les-Hameaux. “Cette mise au sol permettra au métro de circuler plus discrètement, au niveau visuel et sonore, que sur le viaduc initialement prévu. En outre, cette modification devrait permettre de dégager une économie de l’ordre de 30 millions d’euros, soit 20 % du coût de génie civil de cette section de la ligne. Cette décision permettra de rendre à l’agriculture une surface d’environ 4 hectares, grâce au travail d’optimisation mené conjointement avec le conseil départemental de l’Essonne, engagé pour sa part dans la mise en œuvre du doublement de la RD36”, motive la SGP.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Aucun commentaire pour Grand Paris Express: retards, finances, tracé et objectifs 2021
    Ajouter une photo

    N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    A lire aussi