Mouvement social | Val-de-Marne | 04/11/2020
Réagir Par

Grève des profs en Val-de-Marne: vers des passages en demi-groupe

Grève des profs en Val-de-Marne: vers des passages en demi-groupe

Alors que les professeurs d’une vingtaine de collèges et lycées du Val-de-Marne sont en grève ou droit de retrait depuis ce lundi pour contester les modalités d’application du protocole sanitaire, des délégués syndicaux annoncent avoir obtenu le passage en demi-groupe dans plusieurs lycées.

“A ce stade, nous avons eu confirmation auprès de nos collègues que dans plusieurs lycées de l’académie de Créteil, le rectorat avait donné son feu vert pour la division des groupes classe. C’est le cas en Val-de-Marne au lycée Champlain à Chennevières-sur-Marne, Adolphe Chérioux et Jean Macé à Vitry-sur-Seine ainsi que Louise Michel à Champigny-sur-Marne, indique Catherine Quiniou, co-secrétaire SNES 94 et enseignante à Romain Rolland, à Ivry-sur-Seine. Cela donne l’impression qu’ils lâchent du lest là où la mobilisation a été la plus importante lundi. Le rectorat se livre davantage à une gestion du mouvement social qu’à une gestion sanitaire ! Le mot d’ordre que l’on diffuse à nos collègue est d’amplifier la grève jusqu’à ce que l’on obtienne cette possibilité partout”, poursuit la déléguée syndicale qui rappelle que dans la cadre du nouveau bac avec les options, les élèves d’une classe n’ont plus que quelques cours en commun et sont par ailleurs largement brassés. Selon la syndicaliste, plusieurs établissements ont commencé à préparer un fonctionnement en demi-groupe durant les vacances et n’attendent plus que le feu vert de leur hiérarchie.

«Nous avons des retours de lycées qui ont obtenu des allègements. Félicitations aux collègues, cela prouve que la lutte paie. Nous allons nous en servir auprès des autorités du rectorat lorsque l’on demandera leur mise en place dans d’autres établissements», salue de son côté Benjamin Amar, secrétaire de la CGT du Val-de-Marne et professeur au lycée Gutenberg de Créteil.

«Effectivement, le ministre a rappelé sa préférence pour le présentiel. Mais, dans les établissements pour lesquels ça ne sera pas possible d’appliquer le protocole sanitaire à effectif complet, le ministre a précisé qu’une souplesse pouvait exister et qu’il leur serait possible de s’organiser en hybride ou groupe restreint dans le cadre d’un projet au service des élèves, soumis à l’accord du rectorat et veillant à maintenir une continuité pédagogique pour les élèves. Bien sûr, cela prend du temps pour certaines équipes de rédiger certains projets, ils sont en cours de remontée ou à l’étude pour validation », tempère pour sa part le cabinet de l’Inspection académique du Val-de-Marne. Selon un proviseur de lycée, le travail sur le protocole sanitaire est en cours, avec les enseignants mais aussi avec les usagers, pour une mise en place le 9 novembre.

Lire aussi : Val-de-Marne: grèves et droit de retrait au collège et lycée

Le mouvement se poursuit chez les enseignants

Ce mardi, le mouvement de grève ou de droit de retrait s’est poursuivi dans une vingtaine d’établissements du départements : Rosa Parks à Gentilly, Dulcie September à Arcueil, Darius Milhaud au Kremlin-Bicêtre, Blum et Gutenberg à Créteil, Politzer, Romain Rolland à Ivry, Brossolette à Villeneuve-Saint-Georges, Jean Macé, Adolphe Chérioux à Vitry-sur-Seine, Edouard Branly à Nogent-sur-Marne, Montaleau à Sucy-en-Brie, Marx-Dormoy et Rol Tanguy à Champigny-sur-Marne, Guillaume Apollinaire à Thiais, Georges-Brassens à Villeneuve-le-Roi, Jules-Vallès et Jacques-Brel à Choisy-le-Roi, Pasteur à Villejuif, Paul-Bert à Maisons-Alfort.

A l’instar des syndicats nationaux qui préparent une journée de mobilisation pour réclamer un accueil des élèves conforme aux consignes sanitaires, les organisations départementales ont prévu de se retrouver ce mercredi matin pour une réunion en visio-conférence pour décider de la suite du mouvement.

Blocus lycéen à Condorcet, Saint-Maur-des-Fossés

Ce mardi, des lycéens ont témoigné de leur soutien au mouvement en tentant d’organiser des blocus. Une centaine d’élèves se sont ainsi regroupés devant le lycée Condorcet de Saint-Maur-des-Fossés (photo de une) pour tenter de barrer l’accès avec des poubelles et barrières, avant l’intervention de la police.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi