Service public | Accueil Val de Marne (94) Villeneuve-Saint-Georges | 29/09
Réagir Par

Grève au centre des finances publiques de Villeneuve-Saint-Georges

Grève au centre des finances publiques de Villeneuve-Saint-Georges

Le personnel de la trésorerie de Villeneuve-Saint-Georges était en grève ce lundi pour protester contre ses conditions de travail. Ils réclament notamment des renforts pour pouvoir assurer l’accueil des usagers en cette période de crise sanitaire.

Les agents du centre des finances publiques de Villeneuve-Saint-Georges ont décidé de se mettre en grève ce lundi, un mois après avoir averti par courrier leur hiérarchie de leurs difficultés chroniques à pouvoir exercer leurs missions.

«L’effectif des personnels réellement présent pour effectuer les tâches courantes que sont l’accueil et les diverses tâches transverses (guichet, caisse, courrier,…) est insuffisant. Deux agents sont actuellement en télé-travail, un autre est en arrêt maladie depuis presque un an, d’autres collègues sont également en arrêt maladie depuis plusieurs mois ou semaines, une collègue à temps partiel va bénéficier de deux jours de télé-travail par semaine, un agent a démissionné et il semble qu’une collègue mutée à Villeneuve Saint Georges au 1er septembre soit également en télétravail», déplorent les salariés soutenus par les syndicats CGT, FO et Solidaires Finances Publiques de la DDFIP du Val-de-Marne.

De toutes les tâches, l’accueil du public est sans doute celle qui est la plus difficile à assurer. Tout l’été, seule une poignée d’agents a été mobilisable. De nombreux usagers viennent pour honorer leurs factures d’hôpital alors que le centre de finances publiques ne le permet pas, engendrant incompréhensions et tensions.

Les agents de Villeneuve-Saint-Georges et les organisations syndicales représentatives réclament l’affectation supplémentaire de personnels en présentiel et l’envoi immédiat d’équipiers de renfort en nombre suffisant, la mise à disposition de matériels adaptés aux agents en télé-travail, l’accélération du processus de dématérialisation des pièces budgétaires du CHIV et le rappel par la DDFIP à l’hôpital de son obligation réglementaire de prendre en charge le tiers payant pour tous les patients.

«Il semble que les moyens humains et matériels ne sont pas en adéquation avec le volume des missions qui nous sont dévolues si on veut les effectuer correctement. La pression s’exerce sur l’ensemble du personnel y compris l’encadrement. Le poste semble à l’agonie en attendant la fermeture prévue depuis l’annonce de la nouvelle géographie revisitée», craint le personnel qui a également reçu le soutien de la CGT bassin villeneuvois.

La DDFIP promet la fin des problèmes avec la réorganisation territoriale

«La période de crise sanitaire que nous connaissons actuellement a des impacts importants en termes de gestion de nos équipes en raison de l’augmentation des absences des agents (pour des cas de maladie, de quatorzaine, de garde enfants…), et ce d’autant plus que les services sont de taille réduite, ce qui est le cas de la trésorerie de Villeneuve Saint Georges. C’est la raison pour laquelle elle bénéficie régulièrement de renforts de la part de la direction», justifie la direction départementale des finances publiques du Val-de-Marne qui assure que son projet de mutualisation territoriale (regroupement des trésoreries dans des services de gestion comptable permettra de remédier à ce type de situations avec des équipes renforcées pour pallier les absences plus efficacement.

Par ailleurs, la DDFIP 94 rappelle que l’accueil des publics les plus fragiles pour recevoir des bons de secours se poursuit et que de nouveaux services ont été mis en place pour faciliter l’acquittement des factures. «Depuis le 28 juillet dernier, les usagers peuvent se rendre auprès des buralistes agrées, et en particulier auprès des trois buralistes agréés situés à Villeneuve Saint Georges (Le Nemrod, le Triageois, le tabac des HBM). Ces derniers sont en effet en mesure de prendre leurs règlements en espèces jusqu’à 300 euros ainsi que les cartes bleues sans limitation de montant (paiement de proximité)»

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi