Santé | Accueil Val de Marne (94) Ile-de-France | 08/05
Réagir Par

Ile-de-France: 200 000 masques en tissu volés pendant leur transport

Ile-de-France: 200 000 masques en tissu volés pendant leur transport © Stocklib Danilovajana
COVID19 en Val-de-Marne : Voir la page

Une cargaison de vêtements et accessoires textiles comprenant notamment 200 000 masques en tissu destinés à plusieurs villes d’Ile-de-France a été dévalisée lors de son transport depuis le Portugal ce jeudi 7 mai, lors d’un arrêt dans une station en Espagne. Plusieurs villes ont pu maintenir leur distribution et d’autres l’ont reportée de quelques jours. Explications.

Les 200 000 masques avaient été commandés par 7 villes d’Ile-de-France auprès de l’entreprise vincennoise Sissi et Cie qui est d’ordinaire spécialisée dans les vêtements adaptés pour les résidents de maisons de retraites ou d’accueil spécialisé. « Avec le confinement, il n’était plus question d’aller en Ehpad et au vu de la pénurie de masques, nous avons décidé de reconvertir notre production pour répondre à la demande », explique Michel Simon, le président de l’entreprise qui a livré beaucoup de pharmacies et de mairies, à l’instar par exemple de Maisons-Alfort en Val-de-Marne. Des masques produits dans différents établissements de la région mais aussi au Portugal. Ce jeudi 7 mai, ce-sont 200 000 masques que devait lui livrer un fournisseur du Portugal, à destination des communes de Bobigny, Bondy, Montreuil (Seine-Saint-Denis, Chelles (Seine-et-Marne), Nozay (Essonne), Saint-Germain-en-Laye (Yvelines), et Us-en-Vexin (Val-d’Oise).

Sauf que le cargaison n’est pas arrivée à destination, le camion ayant été vidé de la quasi-totalité de son chargement, dont les 200 000 masques destinés à l’entreprise de Vincennes, à l’occasion d’un arrêt dans une station d’autoroute espagnole. « Je ne sais pas encore exactement ce qu’il s’est passé. Il n’y a pas eu de braquage a priori. Il semble que le chauffeur se soit endormi et ne se soit pas rendu compte du vol », indique le chef d’entreprise qui précise qu’une nouvelle production lui sera livrée dès le 14 mai pour honorer tous ses clients. « Cette fois, je mets deux vigiles dans le camion! » prévient-il.

Plusieurs villes comme Chelles, Us en Vexin, Saint-Germain en Laye ou encore Nozay ont d’ores et déjà pu récupérer tout ou partie des masques attendus dans les stocks existants ou avait prévu un autre canal de commandes complémentaire. D’autres ont d’ores et déjà annoncé un décalage dans les dates de distribution comme à Montreuil où le maire, Patrice Bessac, a condamné un « acte criminel » en annonçant l’annulation de la distribution qui était prévue ce weekend mais maintenu celle qui doit démarrer le 14 mai. « La ville avait également prévu un dispositif complémentaire de distribution de 60 000 masques dans tous les quartiers à partir de jeudi 14 mai. Ce dispositif, dépendant d’autres commandes, est maintenu », indique ainsi le maire. Voir les nouvelles infos pratiques de distribution à Montreuil)

A Bondy, qui avait commandé les masques avec Bobigny et Montreuil dans le cadre d’un groupement de commandes du territoire Est Ensemble, a également annulé sa distribution du weekend mais prévoit de la réaliser dès le 11 mai. « Néanmoins nous arriverons, après avoir trouvé une solution alternative dans la soirée d’hier, à vous fournir les deux masques par foyer dès la semaine du 11 mai, comme convenu. A cette distribution en boite aux lettres succédera dès le mardi 19 mai une distribution complémentaire sur commande et rendez-vous en fonction des besoins de chaque foyer », indique la commune.

Lire tous nos articles sur le thème Coronavirus en Val-de-Marne

A lire aussi sur le thème Coronavirus en Val-de-Marne

Le métro Grand Paris Express retardé suite au coronavirus

La Seine-Saint-Denis lance un fonds d’aide au paiement des loyers

Ile-de-France: plus d’1 million d’habitants invités à se faire tester dans 32 villes

Nouveau décès du Covid-19 chez les gendarmes de Maisons-Alfort

Le Forum métropolitain du Grand Paris veut auditer la gestion de la crise du Covid 19 en Ile-de-France

Christian Favier réclame une place pour les centres de santé dans le Ségur national

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
COVID19 en Val-de-Marne : Voir la page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi