Santé | Accueil Val de Marne (94) Ile-de-France | 12/05
Réagir Par

Ile-de-France: les chiffres de l’épidémie de coronavirus à l’aube du déconfinement

Ile-de-France: les chiffres de l’épidémie de coronavirus à l’aube du déconfinement
COVID19 en Val-de-Marne : Voir la page

Proportion d’habitants qui ont contracté le virus, bilan des décès par âge et départements, évolution de l’épidémie dans le temps, niveau de saturation des hôpitaux, facteurs soico-économiques… Le point sur l’épidémie de coronavirus Covid 19 en Ile-de-France en quelques chiffres, à l’aube du déconfinement.

Entre 8% et 21% de la population a contracté le virus en Ile-de-France

Evaluer la proportion de la population contaminée reste l’un des chiffres les plus compliqués à identifier à ce stade car beaucoup de personnes ont développé des formes bénignes de la maladie qui n’ont pas systématiquement été remontées à l’Agence régionale de santé et il n’y a pas eu de dépistage massif à grande échelle. Une étude réalisée en avril par des chercheurs de l’Institut Pasteur, l’Inserm et Santé Publique France a toutefois estimé le taux de contamination au 11 mai en croisant les statistiques disponibles, concluant à une moyenne de 5,7% de la population française, et de 12,3% en Ile-de-France, avec une marge d’erreur conduisant plutôt à une fourchette entre 7,9% et 21,3%. (Voir le tableau ci-dessous). Un taux de contamination de la population qui reste loin des 60% à 70% estimés nécessaires pour atteindre une immunité de groupe.

Soit entre 960 000 et 2,6 millions de personnes

La population francilienne étant estimée en 2020 à 12 174 880 personnes, cela donne un nombre estimé de personnes qui ont contracté le coronavirus Covid 19 de 1 497 510 (autour de 1,5 million), ou plutôt une fourchette allant de 961 815 à 2 593 249 personnes (entre 0,96 et 2,6 millions).

RégionProportion de la population contaminée avec marge d’erreur
Auvergne-Rhône Alpes4,4% [2.7 – 8.3]
Bourgogne-Franche-Comté5,7% [3.5 – 10.6]
Bretagne1,8% [1.1 – 3.3]
Centre-Val de Loire3.1%[1.9 – 5.8]
Corse5,4% [3.3 – 10.2]
Grand-Est11,8% [7.4 – 20.5]
Hauts-de-France6,1% [3.7 – 11.3]
Île-de-France12,3% [7.9 – 21.3]
Nouvelle-Aquitaine1,4% [0.9 – 2.8]
Normandie2,6% [1.5 – 4.9]
Occitanie3,1% [1.9 – 5.9]
Provence-Alpes Côte d’Azur3,4% [2.1 – 6.4]
Pays de la Loire1,9% [1.2 – 3.8]

Source : Etude Estimating the burden of SARS-CoV-2 in France Henrik Salje, Cécile Tran Kiem, Noémie Lefrancq, Noémie Courtejoie, Paolo Bosetti, Juliette Paireau, Alessio Andronico, Nathanaël Hoze, Jehanne Richet, Claire-Lise Dubost, et al.
Télécharger l’étude

Environ 30 000 personnes ont été hospitalisées pour Covid 19 depuis le début de l’épidémie en Ile-de-France

Ce lundi 11 mai, 9 222 personnes étaient encore hospitalisées pour le coronavirus en Ile-de-France tandis que 20 554 patients sont sortis de l’hôpital. Au total, ce-sont donc 29 776 personnes qui ont été hospitalisées pour le Covid 19 depuis le 1er mars. Voir ci-dessous le détail par département d’Ile-de-France. Attention, les personnes ne sont pas forcément hospitalisées dans leur département d’origine.

A l’échelle de la région, cela représente 0,24% de la population.

DépartementSortis de l’hôpitalHospitalisésTotal d’hospitalisations depuis le 1er mars
Paris473717806517
Seine-et-Marne20055632568
Yvelines16007182318
Essonne15519572508
Hauts-de-Seine320315444747
Seine-Saint-Denis264413083952
Val-de-Marne292915504479
Val-d’Oise18858022687
Ile-de-France20554922229776

Le nombre de passages aux urgences pour Covid passe en dessous des 10%

En Ile-de-France, le taux de passages aux urgences pour Covid 19 était redescendu à 8,49% en Ile-de-France la semaine du 27 avril au 3 mai (une semaine avant le déconfinement) après avoir représenté plus d’un tiers des passages. Voir le détail par département sur les semaines 17 et 18 (du 20 avril et du 27 avril).

DépartementS17-2020S18-2020% de variation
entre S17 et S18
75 – Paris19,76%16,97%↘ 14,1 %
77 – Seine-et-Marne5,16%5,57%↗ 7,9%
78 – Yvelines4,98%3,31%↘ 33,5 %
91 – Essonne9,29%6,87%↘ 26,0 %
92 – Hauts-de-Seine6,91%4,91%↘ 28,9 %
93 – Seine-Saint-Denis8,11%5,74%↘ 29,2 %
94 – Val-de-Marne9,45%6,14%↘ 35,0 %
95 – Val d’Oise13,96%10,69%↘ 23,4 %

Le nombre de patients en réanimation pour Covid 19 est repassé en dessous du nombre habituel de places de réanimation en Ile-de-France

En temps normal, l’Ile-de-France dispose de 1200 lits de réanimation. Une capacité qu’il a fallu augmenter d’urgence à l’approche du pic épidémique. Le nombre de patients en réanimation ou soins intensifs a atteint son sommet le 8 avril, avec 2668 patients, avant de redescendre progressivement. Il est descendu sous la barre des 1200 le 9 mai. Ce chiffre reste néanmoins très élevé par rapport aux capacités hospitalières habituelles car il n’y a pas que les patients atteints de Covid 19 qui ont besoin de lits de réanimation. Ci-dessous le détail de l’évolution du nombre de patients en réanimation par département d’Ile-de-France entre la fin mars et le 11 mai. (La barre des 1200 est symbolisée en rouge). Au niveau national, 2700 personnes étaient encore en réanimation ce 11 mai contre plus de 7000 au 8 avril.

Source Sante Publique France

82% des patients en réanimation ont plus de 50 ans

Selon le dernier bulletin épidémiologique de Santé Publique France, avec des chiffres arrêtés au 6 mai, 82% des patients ont plus de 50 ans et 56% ont plus de 60 ans. Voir détails ci-dessous.

AgeProportion
0-9 ans1,00%
10-19 ans1,00%
20-29 ans2,00%
30-39 ans4,00%
40-49 ans10,00%
50-59 ans26,00%
60-69 ans29,00%
70-79 ans22,00%
80-89 ans3,00%
90 ans et plus1,00%
Non Renseigné1,00%
Total Ile-de-France       100,00%

Plus de 10 000 morts du coronavirus en Ile-de-France

En date du 11 mai, 6 258 personnes étaient décédées du coronavirus à l’hôpital en Ile-de-France. 4 265 résidents d’établissements médico-sociaux (essentiellement des Ehpa, établissements hospitalisés pour personnes âgées) sont par ailleurs décédés dans leur établissement en date du 4 mai. (Cette page sera mise à jour lorsque les données au 11 mai seront disponibles). Il reste toutefois un angle mort pour avoir un chiffrage complet des décès liés au coronavirus, celui des décès à domicile.

Détails par département des décès à l’hôpital, en date du 11 mai

DépartementDécès à l’hôpital
Paris1595
Seine-et-Marne560
Yvelines455
Essonne452
Hauts-de-Seine945
Seine-Saint-Denis892
Val-de-Marne1010
Val-d’Oise619
Ile-de-France6528

Nombre de décès parmi les résidents d’établissements médico-sociaux (principalement en Ehpad), cumulés jusqu’au 4 mai.

Ile-de-FranceCas parmi les résidentsDécès dans
l’établissement parmi les résidents
Cas parmi le personnel
75 – Paris4 6005832 400
77 – Seine-et-Marne3 7304211 989
78 – Yvelines3 6304422 050
91 – Essonne3 4414641 795
92 – Hauts-de-Seine4 5827532 560
93 – Seine-Saint-Denis3 1395221 509
94 – Val-de-Marne3 7365821 972
95 – Val-d’Oise3 0674981 458
Total région29 9254 26515 733

La surmortalité a fortement diminué

En Ile-de-France, la surmortalité a atteint son pic la semaine 14, du 30 mars au 5 avril. A cette date, l’excès de mortalité par rapport au nombre attendu avait atteint 221%. Fin avril, il est descendu à 53%. En termes de Z- Score (un indicateur obtenu en multipliant la différence entre le nombre de morts et le nombre qui était attendu par l’écart-type du nombre attendu), l’excès est passé de plus de 40 fin mars à un peu plus de 10 afin avril.

Le Val d’Oise frappé dès le début mars

Concernant les départements d’Ile-de-France, c’est d’abord le Val d’Oise qui a été touché avec notamment un cluster (une zone de circulation active du virus) identifié dès le tout début mars, bien avant le confinement, à Méry-sur-Oise. A ce jour, le département reste, avec Paris, le seul département d’Ile-de-France en rouge sur la carte de la circulation active du virus.

La Seine-Saint-Denis reste le département le plus touché

C’est ensuite la Seine-Saint-Denis qui a enregistré la plus forte surmortalité (près de 300% fin mars). Les Hauts-de Seine et le Val-de-Marne ont aussi connu une très forte surmortalité (autour de 250% fin mars comme le Val d’Oise). Le département qui a été le moins touché (de manière relative car tous les départements de la région ont connu une importante surmortalité) est celui des Yvelines.

Evolution de la surmortalité en pourcentage par rapport au chiffre attendu , de fin mars (semaine 14) à fin avril (semaine 17) [source : bulletins épidémiologiques régionaux de Santé Publique France]

DépartementSemaine 14Semaine 15Semaine 16Semaine 17
75 – Paris174,00%132,00%87,00%23,00%
77 – Seine-et-Marne169,00%153,00%121,00%80,00%
78 – Yvelines156,00%133,00%69,00%42,00%
91 – Essonne199,00%196,00%137,00%53,00%
92 – Hauts-de-Seine255,00%214,00%129,00%55,00%
93 – Seine-St-Denis295,00%253,00%172,00%66,00%
94 – Val-de-Marne250,00%188,00%146,00%59,00%
95 – Val-d’Oise243,00%218,00%160,00%95,00%

Les facteur socio-économiques de la surmortalité en Seine-Saint-Denis
Une étude publiée par l’ORS (Observatoire régional de la Santé) Ile-de-France et l’institut Paris Région (portant sur le mois de mars) a commencé à détailler les facteurs de la surmortalité en Seine-Saint-Denis, en établissant tout d’abord que celle-ci a été plus intense dans les deux territoires nord, ceux qui touchent le Val d’Oise, à savoir Plaine Commune et Paris Terres d’Envol. L’étude a ensuite pointé les différents facteurs socio-économiques ayant pu expliquer cette surmortalité un peu plus forte que les départements voisins. L’étude détaille notamment que la Seine-Saint-Denis compte une proportion plus importante de familles nombreuses vivant dans des logements petits, et chiffre par ailleurs un nombre élevé de « travailleurs clés », ceux qui étaient en première ligne dans les hôpitaux, les magasins, les transports ou encore les services de nettoyage.
Télécharger l’étude

Evolution de la surmortalité en indicateur Z-Score, de fin mars (semaine 14) à fin avril (semaine 17) [source : bulletins épidémiologiques régionaux de Santé Publique France]

DépartementSemaine 14Semaine 15Semaine 16Semaine 17
75 – Paris22,517,812,43,5
77 – Seine-et-Marne12,811,89,66,6
78 – Yvelines12,210,65,93,7
91 – Essonne14,25,910,24,3
92 – Hauts-de-Seine22,419,412,65,8
93 – Seine-St-Denis25,222,115,96,8
94 – Val-de-Marne20,215,912,75,7
95 – Val-d’Oise20,218,514,28,9

Les bulletins épidémiologiques du coronavirus en Ile-de-France
Bulletin du 7 mai
Bulletin du 29 avril
Bulletin du 23 avril
Bulletin du 16 avril
Bulletin du 9 avril

Lire aussi :

Lire tous nos articles sur le thème Coronavirus en Val-de-Marne

A lire aussi sur le thème Coronavirus en Val-de-Marne

Le métro Grand Paris Express retardé suite au coronavirus

La Seine-Saint-Denis lance un fonds d’aide au paiement des loyers

Ile-de-France: plus d’1 million d’habitants invités à se faire tester dans 32 villes

Nouveau décès du Covid-19 chez les gendarmes de Maisons-Alfort

Le Forum métropolitain du Grand Paris veut auditer la gestion de la crise du Covid 19 en Ile-de-France

Christian Favier réclame une place pour les centres de santé dans le Ségur national

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
COVID19 en Val-de-Marne : Voir la page
4 commentaires pour Ile-de-France: les chiffres de l’épidémie de coronavirus à l’aube du déconfinement
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi