Agriculture | Accueil Val de Marne (94) Ile-de-France | 14/10
Réagir Par

Ile-de-France: un site collaboratif pour préserver les terres agricoles

Ile-de-France: un site collaboratif pour préserver les terres agricoles © CD

Le mouvement citoyen Terre de liens, qui œuvre à la préservation de terres agricoles en travaillant sur leur maîtrise foncière, et l’Inrae (Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement) ont lancé un portail collaboratif, Récolte, pour recenser les initiatives innovantes de développement du foncier agricole.

Objectifs : étudier et faire connaître les solutions pour agir sur le foncier agricole, valoriser les actions des collectivités pour préserver des terres agricoles, et permettre le partage d’expériences. Le site est lancé au niveau national. En Ile-de-France, deux projets ont été recensés à ce jour : celui de la Ferme de la Closeraie à Magny-les-Hameaux (Yvelines) et celui du maraichage sur les terres communales de Pussay (Essonne).

Magny-Les-Hameaux retrouve sa fonction agricole

A Magny-les-Hameaux, qui fait à la fois partie d’un parc naturel et de l’agglomération d’une ville nouvelle, Saint-Quentin-en-Yvelines, la démarche a commencé par la création d’une Amap (Association pour le maintien d’une agriculture paysanne qui met en lien un maraîcher et des consommateurs en vue de livraisons hebdomadaires de paniers de légumes bio avec une implication forte des adhérents. Ces derniers s’engagent à acheter leur panier toute l’année et vont aider de temps en temps le maraîcher). D’abord approvisionnée en Eure-et-Loire, l’amap s’est ensuite appuyée sur un premier puis un second maraîcher sur place, avec l’aide de l’agglomération et de la commune. L’espace a ainsi été reclassé terre agricole dans le PLU. Au total, 3,5 hectares sont désormais cultives sur place. En 2019, un éleveur d’ovins est aussi venu s’installer. Une ferme historique a également été rachetée par la ville pour retrouver sa fonction première.
Voir la fiche complète

Pussay : quand les grandes cultures font place à des petits maraîchers

A Pusay, qui se situe en pleine Beauce, réputée être le grenier de l’Ile-de-France, la ville a récupéré 4,7 hectares qui étaient mis à disposition à titre gracieux à deux grosses exploitations pour en confier l’exploitation à des maraîchers qui se sont progressivement diversifiés pour produire également des plantes aromatiques et médicinales. Une Amap a également été crée sur place pour développer le circuit court.
Voir la fiche complète

Voir la plate-forme Récolte

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi