Justice | Paris | 10/12/2020
Réagir Par

Incendie mortel à Paris: 20 ans de prison pour le pyromane

Incendie mortel à Paris: 20 ans de prison pour le pyromane © Giorgio Clementi
Centres de vaccination à Paris : Voir la page

Thibaud G. a été condamné jeudi à 20 ans de réclusion criminelle par la cour d’assises de Paris pour l’incendie volontaire en 2015 de l’immeuble du 4 de la rue Myrha, qui s’était soldé par la mort de huit personnes.

Le jeune homme de 24 ans a accueilli le verdict stoïquement. Il a été condamné en outre à un suivi socio-judiciaire de douze ans à sa sortie de prison et, en cas de manquement, à une peine de prison de sept ans.
L’avocat général avait requis 25 ans de réclusion criminelle assortis d’une peine de sûreté des deux tiers.

Pour son avocat, Me Laurent Thieffry, “la cour a certainement pris en compte la personnalité particulière de M. G, son jeune âge au moment des faits et la nécessité de sa réinsertion”.

Du côté des parties civiles, les réactions oscillaient entre le soulagement et la colère. “J’ai un sentiment d’apaisement”, a affirmé la mère d’une des victimes de l’incendie. “J’ai un peu l’impression de pouvoir mieux respirer. Les angoisses vont sûrement s’en aller, j’espère”, a poursuivi la femme dont le fils s’était défenestré. “Peu importe la peine (à laquelle a été condamné l’accusé), moi ma peur était qu’il recommence”, a-t-elle ajouté.

“On est pas du tout satisfait”, a affirmé pour sa part Alassane Tandian, une des victimes de l’incendie. Tout le long du procès, Thibaud G n’a respecté “ni la cour ni les parties civiles”. “Il s’est amusé devant nous”, a déploré M. Tandian.

Durant son procès, M. G invariablement vêtu de t-shirts à l’effigie de la série My Little Pony, n’a pas eu de mots de compassion pour les victimes se présentant lui même comme “une victime”.

Le 2 septembre 2015, vers 04H20 du matin, Thibaud G, locataire d’un studio au 2e étage de l’immeuble du 4 de la rue Myrha s’était levé avec, selon ses propres mots, “la pulsion de vouloir détruire quelque chose”. Il avait mis le feu à une des poussettes entreposées au rez-de-chaussée près de la cage d’escalier avant de remonter se coucher.

Le feu avait rapidement ravagé l’immeuble provoquant la mort de huit personnes dont deux enfants.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Aucun commentaire pour Incendie mortel à Paris: 20 ans de prison pour le pyromane
    Ajouter une photo

    N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    A lire aussi