Sport | Accueil Val de Marne (94) Ivry-sur-Seine | 25/02
Réagir Par

Ivry-sur-Seine: la crise entre la municipalité et l’US Ivry Football au tribunal

Ivry-sur-Seine: la crise entre la municipalité et l’US Ivry Football au tribunal

Depuis que la mairie d’Ivry-sur-Seine a décidé de réduire ses subventions à l’US Ivry Foot, dénonçant une caisse noire, une gestion opaque et réclamant un audit, le club a porté l’affaire devant les tribunaux et remporté une première manche, mais le match est loin d’être terminé.

«En termes de football, c’est un but contre son camp», ironise Christopher Arquizan, président de l’US Ivry Foot à l’adresse de Philippe Bouyssou, maire d’Ivry-sur-Seine et de son adjoint au sport. C’est ainsi que le dirigeant a commenté la décision de justice rendue par le tribunal judiciaire de Créteil, début février. Le club de football a obtenu l’annulation de la nomination d’un administrateur provisoire pour se pencher sur ses finances. Cet auditeur avait été nommé dans un premier temps par cette juridiction sur requête de la municipalité. Le tribunal a admis avoir commis une erreur de droit en ayant nommé l’administrateur sur requête plutôt que par voie contradictoire.

La direction de l’US Ivry Foot qui voit dans cette décision une victoire interpelle désormais la municipalité au sujet des financements qu’elle s’est engagée à verser dans le cadre d’une convention d’objectifs. «Entendez-vous respecter vos engagements et nous verser les subventions 2019 et 2020 ? Nous voulons croire que vous donnerez suite ! Nous ne pouvons pas imaginer que vous souhaitez la mort du club par asphyxie financière. Si c’est votre objectif nous informerons les Ivryens et les plus hautes instances dont le ministère des Sports».

Pour rappel, la subvention annuelle du club est passée de 475 000 euros en 2018 à 204 000 euros en 2019. Une baisse que la municipalité a justifié par l’absence de transparence sur le budget du l’US Ivry Foot et l’existence d’importantes réserves. Ces allégations ont été balayées par la direction du club qui a proposé à la ville de lui ouvrir ses comptes.

La municipalité ne reconnaît pas de défaite mais tend la main

Pour la ville d’Ivry-sur-Seine, la décision du tribunal judiciaire de Créteil ne donne raison au club de foot que sur la forme, pas sur le fond. «Nous regrettons qu’il ait fallu attendre le contrôle exercé par l’administratrice provisoire pour que le club accepte l’audit demandé par la ville. Nous comptons donc sur sa coopération avec le cabinet indépendant qui va pouvoir reprendre sa mission interrompue au mois d’octobre», explique la ville qui souhaite notamment avoir le fin mot de l’histoire sur l’excédent de trésorerie qu’elle estime à 200 000 euros mais que le club assure ne pas détenir, au point d’ailleurs, d’expliquer manquer de moyens pour payer ses salariés. «Contrairement à ce que prétend le club, qui poursuit sa communication agressive en continuant d’affirmer que la ville souhaiterait «la mort du club par asphyxie financière», il n’y a là nulle affaire personnelle: il y a la nécessité de retrouver les conditions d’un dialogue partenarial entre la municipalité et un club qu’elle subventionne au titre de son projet sportif, et qui compte plus de 900 licenciés», détaille la ville, rappelant le vote d’une subvention de 233 000 euros en décembre 2019 par le conseil municipal «afin d’assurer la continuité de l’activité sportive le temps d’éclaircir la situation du club», sous condition de l’audit et de la signature d’une convention d’objectif.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi