Politique | Accueil Val de Marne (94) Ile-de-France | 24/09
Réagir Par

Jacques J-P Martin réélu président du Sipperec dans une ambiance électrique

Jacques J-P Martin réélu président du Sipperec dans une ambiance électrique

Les élections intercommunales donnent décidément du fil à retordre à droite cette année. Après l’élection vaudevillesque de Patrick Ollier cet été à la tête de la Métropole du Grand Paris, celle de la présidence du syndicat de l’énergie et du numérique a aussi donné lieu à quelques rebondissements ce mercredi. Retour sur le dernier épisode et détail du nouveau bureau.

Pour rappel des épisodes précédents, la droite, majoritaire dans le syndicat, avait désigné Richard Dell’Agnola (LR), maire de Thiais, pour succéder à Jacques J-P Martin (LR), maire de Nogent-sur-Marne, à la tête de ce syndicat intercommunal des énergies et réseaux de communication qui regroupe 116 communes de banlieue. Une désignation à l’unanimité lors d’une réunion en visio des maires LR du Val-de-Marne dont l’édile nogentais contestait la légitimité. Ce dernier avait donc annoncé son intention de solliciter un nouveau mandat.

Lire :
Richard Dell’Agnola prêt à présider le Sipperec
Sipperec: Jacques J-P Martin n’a pas dit son dernier mot

C’est dans ce contexte que s’est tenue ce mercredi une réunion tendue des élus de droite, avant la séance d’installation du conseil. L’occasion pour les élus de demander au maire de Nogent de se retirer. L’interprétation de ce qu’a répondu l’élu diffère ensuite selon les protagonistes. « Il a accepté de se retirer puis il est venu me voir au début de la séance pour le dire qu’il se maintenait », explique Richard Dell’Agnola. « J’ai simplement dit que j’attendais de nouvelles propositions », réagit pour sa part Jacques J-P Martin.

Toujours est-il qu’une fois la séance commencée, l’élu nogentais, président de séance en tant que doyen, a annoncé son souhait de postuler pour un second mandat.

Les 116 membres du Sipperec ont donc dû départager les deux maires LR du Val-de-Marne dans les urnes, donnant 253 voix à l’élu nogentais contre 195 pour celui de Thiais. Pour comprendre pourquoi 448 voix se sont exprimées alors qu’il n’y a que 116 membres, il faut ici rappeler que chaque ville peut avoir une ou plusieurs compétences (électricité, réseaux, énergie renouvelable) au sein du syndicat, leur donnant plus ou moins de voix, jusqu’à 7. C’est dans ce contexte que le candidat, officiellement adoubé par la droite, majoritaire dans le syndicat, s’est retrouvé sorti du jeu, tout comme cela s’était produit cet été à la Métropole de Paris.

Lire : Patrick Ollier conserve la Métropole du Grand Paris au terme d’une élection vaudevillesque

« Il a été réélu avec les voix des élus de gauche qui doivent le trouver plus facile, plus fragile », estime Richard Dell’Agnola. « J’ai été légitimement élu. Je suis prêt à rediscuter après la présidentielle mais c’est à moi de décider du jour où j’estimerai ne plus être utile », clôt Jacques J-P Martin, qui vient aussi de rempiler pour un quatrième mandat dans sa ville, à 78 ans. Quant à la crise de management interne au Sipperec, qui avait donné lieu en juillet à un courrier de la majorité de l’exécutif pour réclamer la tête de l’ancien directeur général de l’établissement, Julien Taris, en raison d’un management controversé, le patron du syndicat estime qu’elle est désormais derrière depuis la nomination d’un nouveau directeur en la personne d’Arnaud Brunel, également directeur de la Société d’Économie Mixte SIPEnR qui développe des projets d’énergie renouvelable. Pour rappel, le syndicat s’appuie sur une équipe de 80 personnes.

Un bureau de 21 personnes

Dans le sillon de cette élection à la tête du syndicat, un bureau de 21 membres dont 13 vice-présidents a été élu. Détail ci-dessous.

Vice-présidents :
• Philippe RIO, Maire de Grigny, 1er Vice-Président
• Florence CROCHETON, 1er Maire-adjointe de Saint-Mandé, 2ème Vice-Présidente
• Samuel BESNARD, Maire-adjoint de Cachan, 3ème Vice-Président
• Marie-Pierre LIMOGE, 1er Maire-adjointe de Courbevoie, 4ème Vice-Présidente
• Rodéric AARSSE, Maire-adjoint de Malakoff, 5ème Vice-Président
• Sophie RIGAULT, Maire de Saint-Michel-sur-Orge, 6ème Vice-Présidente
• Fatah AGGOUNE, 1er Maire-adjoint de Gentilly, 7ème Vice-Président
• Frédéric SITBON, Maire-adjoint d’Asnières-sur-Seine, 8ème Vice-Président
• Serge FRANCESCHI, Maire-adjoint d’Alfortville, 9ème Vice-Président
• Joëlle CECCALDI-RAYNAUD, Maire de Puteaux, 10ème Vice-Présidente
• Gilles GAUCHE-CAZALIS, Maire-Adjoint de Nanterre, 11ème Vice-Président
• Anthony MANGIN, 1er Maire-adjoint de Drancy, 12ème Vice-Président
• Mathieu DEFREL, Maire-adjoint de Stains, 13ème Vice-Président
Membres du Bureau
• Oben AYYILDIZ, Conseiller municipal d’Epinay-sur-Seine,
• Boris DEROOSE, Conseiller municipal délégué de Saint-Denis,
• Jean-Baptiste BARFETY, Maire-adjoint de Gonesse,
• Rachida KABBOURI, Conseillère municipale de Vitry-sur-Seine,
• Arnaud LETELLIER-DESNOUVRE, Maire-adjoint de Bonneuil-sur-Marne,
• Jean-Pierre RIOTTON, Conseiller municipal délégué de Sceaux
• Ling LENZI, Maire-adjointe d’Aubervilliers,
• Jean-Pierre CHAFFAUD, Président de Sud-Eleg,

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
3 commentaires pour Jacques J-P Martin réélu président du Sipperec dans une ambiance électrique
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi