Publicité
Publicité : Les Trophées du Territoire CCI 94
Education | | 04/06/2020
Réagir Par

Jean-Michel Blanquer vient promouvoir les activités périscolaires municipales à Vincennes

Jean-Michel Blanquer vient promouvoir les activités périscolaires municipales à Vincennes © Hugo Lebrun
COVID19 en Val-de-Marne : Voir la page

Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education nationale, était attendu ce jeudi matin à Vincennes avec Roxana Maracineanu, ministre des Sports, pour promouvoir les activités mises en place par les municipalités pour re-socialiser les enfants qui n’ont pas de place à l’école en cette période de déconfinement.

Alors que les salles de classe rouvrent au compte-goutte, limitées à 15 élèves au grand maximum, en raison des mesures de précaution contre la propagation du coronavirus Covid 19, le ministère de l’Education nationale a encouragé les villes à organiser des activités périscolaires culturelles et sportives pour occuper les enfants qui ne sont pas accueillis dans leur classe. Siglées 2S2C pour “Sport Culture Santé Civisme”, ces activités organisées par les villes se déroulent dans d’autres lieux que l’école, avec des animateurs extérieurs ou des associations.

Dans le Val-de-Marne, c’est Vincennes qui a montré la voie. Dans cette commune, une partie des CP et CM2 ont commencé à reprendre l’école dès le début du déconfinement, suivis des CE1, mais les CE2 et CM1 n’ont toujours pas cours. C’est donc à eux que s’adressent ces activités. “A ce jour, nous y accueillons 20 groupes de 10 enfants, soit le maximum de ce que nous avions prévus. Chaque groupe a des activités deux demi-journées dans la semaine”, indique-t-on au cabinet de la maire où l’on précise qu’il s’agit de péri-scolaire et non de remplacement de l’école. Les élèves qui ne vont pas à l’école restent suivis à distance par leur enseignant.

Lire : Vincennes met en place l’accueil 2s2c pour les élèves qui n’ont pas repris l’école

Le retour à l’école d’une partie des CE2 et CM1, lui, doit être décidé par l’Inspection de l’Education nationale. “Concernant l’accueil à l’école, le nombre d’élèves qui sont revenus reste largement inférieur aux capacités d’accueil qui ont été mises en place”, relève-t-on en mairie.

Quid des élèves décrocheurs ?

Beaucoup, y compris des élèves décrocheurs, n’ont pas repris le chemin de l’école. Et la question reste entière de savoir ce qui va être organisé pour ces derniers pour les préparer à la rentrée des classes.

Lire aussi :

Lire tous nos articles sur le thème Coronavirus en Val-de-Marne

A lire aussi sur le thème Coronavirus en Val-de-Marne

Plus de 10 000 vaccinés contre la Covid-19 en Val-de-Marne

Le trafic des aéroports parisiens en chute libre

Vaccination: le Val-de-Marne a fait le plein de RDV jusqu’en mars

Rationnement des vaccins en Ile-de-France: l’ARS s’explique

Val-de-Marne: coup d’envoi des vaccinations en Ehpad

Sucy-en-Brie: le centre de vaccination Covid s’inquiète des restrictions de doses

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
COVID19 en Val-de-Marne : Voir la page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi