Municipales | Accueil Val de Marne (94) Joinville-le-Pont | 30/06
Réagir Par

Joinville-le-Pont: Rémi Decout-Paolini démissionne puis se ravise

Joinville-le-Pont: Rémi Decout-Paolini démissionne puis se ravise

Ça s’en va et ça revient à Joinville-le-Pont. Au lendemain de sa défaite aux élections municipales, Rémi Decout-Paolini a annoncé son intention de démissionner, avant de changer d’avis.

A Joinville-le-Pont, le maire est resté maire. Olivier Dosne (LR) a remporté dimanche soir sa troisième élection municipale en totalisant 43,68% des suffrages exprimés, à dix points de son ancien adjoint, Remi Decout-Paolini (Modem) qui a obtenu 33,13% devant Tony Renucci, lequel a fermé la marche avec 23,19%. De quoi donner 24 sièges à l’équipe d’Olivier Dosne, 5 à celle de Rémi Decout-Paolini et 4 à celle de Tony Renucci. Une douche froide attendue pour les deux équipes perdantes qui n’avaient pas trouvé le chemin de la fusion.

Après avoir été adjoint durant six ans, Rémi Decout-Paolini ne se voyait pas forcément siéger dans l’opposition, préférant laisser la place aux nouveaux. « Il me paraît nécessaire, en qualité de tête de liste, d’en tirer les conséquences et je présente à M. le Maire ma démission du conseil municipal, afin de permettre l’élection en qualité de nouvelle conseillère de Mme Luisa Dologuele et de contribuer ainsi au renouvellement de la vie politique locale après avoir déjà exercé entre 2014 et 2020, avec beaucoup de passion et d’engagement, un mandat au service des Joinvillais » , annonce-t-il ainsi dans un post Facebook ce lundi, détaillant les noms des 3 élues et 2 élus qui siégeront.

Il faut croire que la nuit porte conseil car ce mardi matin, changement de programme. Dans un nouveau post Facebook, l’élu a fait volte-face.« Cette position a conduit un grand nombre de partisans à me témoigner des marques de soutien et d’amitié mais aussi à me demander de continuer à porter personnellement le projet de Nouvel Horizon, dans un cadre politique, et non pas seulement dans le cadre associatif local que j’avais également envisagé avec plusieurs d’entre eux. J’ai été très touché par ces marques de sympathie et de confiance et j’ai donc décidé, après de nouveaux échanges avec mon équipe, de ne pas adresser ma démission, de siéger au conseil municipal, mais aussi de créer avec nos sympathisants, comme nous en avions le projet, un comité de vigilance et de protection pour défendre, y compris par la voie juridictionnelle, les intérêts communs des Joinvillais », annonce l’ex tête de liste.

De son côté, Tony Renucci a confirmé qu’il siégerait bien avec 3 de ses colistiers, indiquant que « le travail continue » et que « ceux qui ont cru et qui ont mis de l’espoir dans notre aventure ne doivent pas se sentir abandonnés », ajoutant que « démocratie doit être permanente » et ne pas se résumer à « un rendez-vous électoral tous les 6 ans. »

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
2 commentaires pour Joinville-le-Pont: Rémi Decout-Paolini démissionne puis se ravise
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi