Politique | Accueil Val de Marne (94) Alfortville | 27/05
Réagir Par

La fermeture de Sanofi Alfortville questionnée au parlement

La fermeture de Sanofi Alfortville questionnée au parlement

Alors que le site de Sanofi Alfortville est menacé de fermeture depuis juillet dernier, lorsque le groupe a présenté un plan de restructuration de son pôle de recherche, la sénatrice PCF Laurence Cohen a interrogé Bercy sur le sujet lors de la séance des questions au gouvernement ce mardi.

Depuis l’été dernier, les 124 employés de Sanofi travaillant dans le complexe flambant neuf de 31 000 m2 sur le front de Seine à Alfortville vivent dans l’angoisse de la fermeture du site. Le géant pharmaceutique a dévoilé il y a dix mois un plan de restructuration de sa filière recherche et développement malgré de colossaux bénéfices (7,9 milliards d’euros en 2019).

La sénatrice Laurence Cohen (PCF) a donc profité des questions au gouvernement cette semaine pour interpeller le gouvernement. «Sanofi se désengage d’axes thérapeutiques majeurs en termes de santé publique (anti-infectieux, neurologie,maladie Alzheimer, diabète, cardiovasculaire etc). Alors qu’en 2008, notre pays comptait 11 sites de R&D, il n’est reste plus que 4 aujourd’hui. Dans mon département, le Val-de-Marne, c’est notamment le site de Vitry-Alfortville qui est touché avec la suppression de 124 emplois et de 142 transferts inter-sites Fermer le site d’Alfortville est une aberration quand on sait qu’il est spécialisé depuis plus de 30 ans dans les activités majeures de sécurité du médicament. Au niveau national et d’une manière plus générale, ceci inquiète particulièrement car cela met la France dans une situation de dépendance vis-à-vis des autres pays pour s’approvisionner en médicaments, comme nous l’avons malheureusement vu avec la pandémie Covid 19».

C’est le secrétaire d’État Olivier Dussopt qui a été chargé de répondre à la sénatrice sur la base des éléments communiqués par le ministère de l’économie et des finances. Le membre du gouvernement a d’abord partagé l’analyse de la parlementaire sur la nécessité de relocaliser la production de médicaments suite à la découverte de notre forte dépendance aux importations au cours de la crise sanitaire actuelle. Cela dit, Olivier Dussopt a expliqué que l’État n’allait pas intervenir dans les choix stratégiques. «Concernant notre dépendance aux produits de santé de première nécessité, nous allons engager la relocalisation avec les acteurs du secteur, dont Sanofi, comme nous le faisons dans d’autres secteurs comme les batteries. Quant aux effectifs de R&D, 5 000 employés de Sanofi y travaillent en France, soit 40 % des effectifs mondiaux. La R&D nécessite une grande réactivité et il n’est pas anormal que ce groupe les réajuste régulièrement. Le site de Vitry-sur-Seine a reçu plus de 300 millions d’euros d’investissements pour devenir un site de référence en matière de biotechnologie. L’État soutient également le campus Bioproduction dont Sanofi est pilote, porté par un consortium académique et industriel, et implanté à Vitry».

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
3 commentaires pour La fermeture de Sanofi Alfortville questionnée au parlement
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi