Développement économique | Accueil Val de Marne (94) Créteil | 17/02
Réagir Par

La filière santé moteur de l’emploi dans le Grand Paris Sud Est Avenir

La filière santé moteur de l’emploi dans le Grand Paris Sud Est Avenir

Alors que la filière santé est particulièrement à la pointe dans le Val-de-Marne, particulièrement dans le territoire Grand Orly Seine Bièvre, le territoire Grand Paris Sud Est Avenir tire son épingle du jeu dans plusieurs segments de ce vaste ensemble. Tel est le constat d’une étude territoire menée par la CCI Val-de-Marne.

Peu présent dans l’industrie pharmaceutique avec un seul établissement sur 18 dans le Val-de-Marne, le Grand Paris Sud Est Avenir pèse en revanche davantage sur le commerce de gros de produits pharmaceutiques qui représente 776 emplois (contre 430 il y a 10 ans) et l’industrie manufacturière de dispositifs médicaux qui génère à elle seule près de 1500 emplois.

Deux des principaux grossistes répartiteurs européens disposent d’établissements à Créteil : OCP Répartition et Phœnix Pharma. A noter aussi la présence de Nidek, filiale française du groupe japonais éponyme, positionnée sur le marché de l’optique et de l’ophtalmologie.

Concernant l’industrie manufacturière de dispositifs médicaux, Essilor, qui a inauguré ces dernières années son nouveau pôle recherche ainsi qu’un bâtiment logistique, figure parmi les plus emblématiques. Mais il y a aussi la manufacture Cartier Lunettes à Sucy-en-Brie, laquelle s’est aussi installée dans une fabrique toute neuve en place d’anciens silos à grain. « Plusieurs entreprises sont positionnées sur la fabrication de matériel médico-chirurgical et dentaire dont Prod’Embout Technologie, ainsi que Science et Médecine à Créteil. Le groupe Starkey France à Créteil est également un acteur important dans le domaine de la fabrication médicale, électro-médicale et électro-thérapeutique », énumère également la CCI. En termes d’emploi, ce secteur est passé de 910 à 1475 emplois entre 2007 et 2017, et il représente 1,8% de l’emploi de l’ensemble du territoire avec seulement 36 établissements.

Lire : Essilor inaugure son centre d’innovation européen
Et : Manufacture Cartier Lunettes : le luxe made in Sucy

Concernant le secteur de la santé humaine, c’est à dire principalement les médecins, le bilan est plus contrasté. Le territoire n’échappe pas à la désertification médicale sur certaines spécialités. « Si l’activité des médecins généralistes a généré 16% d’emplois supplémentaires et la pratique dentaire 28% d’emplois supplémentaires de 2007 à 2017, les activités des médecins spécialistes ont généré 14% d’emplois en moins et les activités hospitalières 6% d’emplois en moins », détaille la CCI.

Le secteur de la santé, et celui de la recherche et développement, est dominé dans ce territoire par le pôle autour de l’université de Créteil et du CHU Mondor. L’Upec (Université Paris Est Créteil) compte ainsi 32 laboratoires de recherche et plusieurs plateformes technologiques ouvertes aux industriels. « Par exemple, l’Institut Mondor de Recherche Biomédicale (IMRB) propose 5 plateformes biomédicales (animalerie, imagerie, cytométrie, génomique, L2 cellulaire) ou encore la plateforme PRAMMICS, plateforme d’analyse environnementale multi-milieux des micro-contaminants regroupe les compétences très pointues des 5 laboratoires constitutifs de l’OSU-EFLUVE », détaille la CCI. Au CHU Mondor, il convient aussi d’ajouter le CHIC (Centre hospitalier intercommunal de Créteil) et l’Etablissement français du sang (EFS).

Télécharger l’intégralité de l’étude

A lire aussi :

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi