Economie | Accueil Val de Marne (94) Territoire T12 | 31/01
Réagir Par

L’accès aux fonds européens n’a plus de secret pour le Grand-Orly Seine Bièvre

L’accès aux fonds européens n’a plus de secret pour le Grand-Orly Seine Bièvre © Fb

Au cours de la période 2014-2020, la région Île-de-France a reçu 540 millions d’euros de fonds européens qu’elle s’est chargée de répartir par territoire. Mais l’attribution de ce véritable pactole repose sur le respect méticuleux de lourdes contraintes administratives et financières. Un parcours du combattant dont le Grand-Orly Seine Bièvre a appris à maîtriser toutes les embûches pour permettre à des porteurs de projet de bénéficier de son enveloppe de 8,6 millions d’euros.

Plus de trois ans après la signature de la convention cadre entre la région Île-de-France et le Grand-Orly Seine Bièvre (GOSB), une vingtaine de projets sont sur de bons rails pour recevoir les précieuses subventions des fonds européens FEDER-FSE 2014-2020. A ce jour, huit demandes de paiement ont été déposées.

Si le processus prend autant de temps, c’est que l’Union européenne a renforcé ses exigences en matière de suivi et d’évaluation des projets qu’elle cofinance. Calendrier, éligibilité des dépenses dans le détail, respect des règles de la commande publique, l’instruction du dossier ne laisse aucune marge à l’approximation et peut décourager certains territoires franciliens. Une douzaine d’entre eux se sont ainsi vu retirer l’équivalent de 5,66 millions d’euros. Pour éviter ce manque à gagner, le Grand-Orly Seine Bièvre s’est doté d’une équipe dédiée de quatre personnes qui accompagne les porteurs de projet.

«A l’échelle métropolitaine, nous figurons parmi les meilleures élèves. Dans le contexte actuel de baisse de nos ressources, nous avons besoin de ces fonds européens pour permettre la réalisation de projets essentiels au développement de notre territoire», insiste Michel Leprêtre, président du GOSB.

 

 

Focus sur quelques projets co-financés par les fonds européens

Sur la période 2014-2020, l’Union européenne a déterminé cinq axes stratégiques : la recherche et développement, l’emploi, la lutte contre la pauvreté et l’exclusion, l’environnement et l’éducation.

  • 76 000 euros soit 34,55% du budget total pour le module de formation en ligne Savoir être aidant de Campus urbain et Futurâge qui permet au grand public de suivre des cours pour accompagner un proche en perte d’autonomie.
  • 519 041 euros soit 50% du budget total pour l’association Alteralia et ses deux projets de résorption des squats et bidonville Roms à Ivry-sur-Seine à travers l’accompagnement de familles vers des dispositif d’insertion (éducation, santé, logement, emploi et citoyenneté).
  • 2,2 millions d’euros soit 50% du budget total du projet porté par l’OPH d’Ivry-sur-Seine de réhabilitation thermique des 269 logements sociaux de la cité Truillot.
  • 650 000 euros soit 35,47% du budget total des travaux de mise en accessibilité et d’embellissement de la cité des métiers de Choisy-le-Roi.
  • 273 037 euros soit respectivement 34,14% et 42,5% des budgets totaux de deux projets de la pépinière Silver’innov Charles-Foix Seine-Amont, spécialisée dans la Silver économie.
  • 73 100 euros soit 39,80% du budget total du projet du Matériaupôle pour accélérer le développement de tiers lieux d’appui à l’innovation et à l’entrepreneuriat.
  • 52 220 euros soit 42,5% du budget total pour le projet CoTLiSAME porté par le cluster Eaux Milieux Sols avec pour objectif d’améliorer l’environnement, la qualité de l’eau des milieux, des sols du territoire du Grand-Orly Seine Bièvre.
  • 142 000 euros soit 49,99% du budget total pour le dispositif porté par le territoire en partenariat avec l’association Espace pour entreprendre visant à favoriser l’accès à l’entrepreneuriat des personnes très éloignées de l’emploi.
  • 1,1 million d’euros soit 45,30% du budget total pour la création d’une maison médicale pluridisciplinaire en centre-ville de Valenton.
  • 32 977 euros soit 50% du budget total pour l’organisme ASTER ICF basé à Choisy-le-Roi et son projet envol : un parcours de formation pour permettre à une dizaine de personnes éloignées de l’emploi de se former et d’obtenir un titre d’assistant de vie familiale.
  • 49 155 euros soit 50% du budget total pour l’élaboration d’une méthode pédagogique par l’Exploradôme de Vitry-sur-Seine, permettant aux personnes handicapées de profiter des musées.
  • 145 193 euros soit 49,93% du budget total pour l’élaboration d’une méthode pédagogique par l’Exploradôme de Vitry-sur-Seine, permettant aux personnes atteintes de handicap mental de profiter des musées.
  • 520 500 euros soit 39,84% du budget total pour la mairie de Vitry-sur-Seine dans le cadre de l’aménagement d’une trame verte du parc des Lilas au parc Joliot Curie.
  • 64 000 euros soit 37,70% du budget total pour la création du fablab itinérant de la Seine-Amont qui permet notamment aux populations des quartiers prioritaires d’avoir accès à des outils numériques.

A lire aussi :

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Cet article est publié dans avec comme tags , , , Union européenne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi