Faits divers | Accueil Val de Marne (94) Boissy-Saint-Léger | 04/02
Réagir Par

Le commissariat de Boissy-Saint-Léger à nouveau la cible de jets de bouteilles d’acide

Le commissariat de Boissy-Saint-Léger à nouveau la cible de jets de bouteilles d’acide

Un équipage de police qui s’apprêtait à partir en patrouille du commissariat de Boissy-Saint-Léger a été victime de l’explosion d’une bouteille d’acide ce lundi vers 21h20.

Des pierres et plusieurs bouteilles en plastique remplies d’un cocktail destiné à provoquer une réaction chimique (acide, aluminium) ont été lancées par dessus le mur d’enceinte du commissariat. Une des bouteilles a explosé à proximité des fonctionnaires de police et les fumées irritantes dégagées se sont propagées autour d’eux, intoxiquant quatre membres des forces de l’ordre.

Des policiers montés sur le toit du commissariat ont aperçu deux silhouettes, rue Jacques Prévert, juste en face, en train de jeter des projectiles dans leur direction. Une grenade de désencerclement a alors été lancée par un agent provoquant la fuite des assaillants en direction du grand ensemble.

Quelques policiers sont sortis du commissariat pour aller effectuer une patrouille pédestre dans le quartier sans parvenir à mettre la main sur des suspects. Estimant que le conducteur d’un scooter tentait de le renverser, un policier a fait usage de son lanceur LBD, touchant le véhicule. A l’issue de la patrouille, les agents sont rentrés au commissariats sans avoir pu appréhender de suspect.

 

 

Un auvent posé cet été pour protéger le parking du commissariat

Le commissariat de Boissy-Saint-Léger, situé au cœur du quartier de la Haie-Griselle a été la cible de plusieurs attaques similaires ces dernières années. Totalement découverte et donc vulnérable à des jets venus de l’extérieur, la cour où stationnent les véhicules du commissariat avait été couverte d’un auvent cet été. Des travaux de sécurisation qui n’ont pas suffi. Selon une source policière, ce chantier n’est pas terminé puisque des filets de protection ne couvrent qu’une partie du bâtiment.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi