Education | Accueil Val de Marne (94) Le Plessis-Trévise | 18/06
Réagir Par

Le Plessis-Trévise : le personnel du collège Camus interpelle la députée Petit

Le Plessis-Trévise : le personnel du collège Camus interpelle la députée Petit

Le personnel du collège Albert Camus au Plessis-Trévise est mobilisé pour demander davantage de moyens à la direction académique. Des enseignants ont donc profité de la visite de rentrée de leur établissement par la députée Modem Maud Petit pour dénoncer les conditions d’accueil et d’enseignement de la rentrée prochaine.

En prévision de la venue de la députée de la circonscription, Maud Petit, personnel et direction avaient affiché sur le mur extérieur de l’établissement une banderole où l’on pouvait lire « Les élèves ne sont pas des sardines ! ». A l’arrivée de la parlementaire, la banderole avait disparu. Qu’importe, des représentants du personnel l’ont interpellée et lui ont remis une déclaration votée par les membres du corps enseignants, personnels de vie scolaire et AESH dénonçant les conditions de la rentrée prochaine.

Selon la carte scolaire, le nombre d’élève par classe devrait encore augmenter en septembre, dépassant les 30 élèves en sixième et subissant la suppression des demi-groupes pour les cours d’anglais. Le personnel qui a fait le constat de l’aggravation des inégalités scolaires pendant la crise sanitaire regrette l’absence de mesures de compensation et réclame des moyens pour faire baisser le nombre d’enfants par classes ainsi qu’une réévaluation de leur dotation en heure d’enseignement et la baisse de la part des heures supplémentaires dans la dotation en heures d’enseignement. «Les personnels mobilisés y affirment leur détermination à poursuivre cette mobilisation, y compris par la grève, dès la rentrée prochaine», prévient le personnel, soutenu par la section syndicale SNES-FSU d’établissement.

Depuis la reprise de la classe dans les établissements scolaires de sa circonscription, la députée Maud Petit s’est rendue en visite dans les écoles et collèges pour rencontrer les équipes pédagogiques . «Il n’y a qu’au collège Albert Camus qu’on l’a interpellée de cette manière. Elle leur a expliqué que leurs revendications seraient remontées au niveau départemental. Il y a eu un peu partout des doutes sur cette rentrée mais au final, les choses se passent plutôt bien» , indique la collaboratrice de la députée Modem.

Une rencontre avec le directeur académique adjoint doit avoir lieu ce vendredi après-midi.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi