Coronavirus | Val de Marne | 19/03
Réagir Par

Le Secours Populaire du Val-de-Marne s’adapte à l’épidémie du coronavirus

Le Secours Populaire du Val-de-Marne s’adapte à l’épidémie du coronavirus © Fb
COVID19 en Val-de-Marne : Voir la page

Avec une quinzaine d’antennes réparties dans tout le département et animées par plusieurs centaines de bénévoles, le Secours populaire du Val-de-Marne aide de nombreux ménages en situation de précarité. Mais l’épidémie de coronavirus Covid 19 a imposé au réseau de prioriser ses activités.

Aide juridique, alimentaire, vestimentaire, aide au paiement de factures, accès à la culture, aux vacances, le Secours populaire propose de nombreuses actions à destination des personnes en difficulté. Face à l’épidémie de coronavirus et aux mesures de confinement, la Fédération du Val-de-Marne a décidé de se concentrer sur la distribution des colis alimentaires. «Nous n’allons pas lâcher les bénéficiaires. Quoi qu’il arrive, il faut maintenir les chaînes de solidarité envers les personnes aidées. Mais tous les dispositifs que nous avons l’habitude de proposer dans nos antennes vont être stoppés. La priorité est de répondre aux besoins primaires, vitaux comme la distribution des colis alimentaires», explique Freddy Cabrimol, secrétaire départemental.

Les comités locaux ont suspendu leur accueil du public et toutes leurs activités qui engendrent un afflux de personnes. «Nos locaux sont souvent trop petits. Alors pour éviter l’afflux de personnes, les distributions se feront certainement à travers les fenêtres ou les portes. Il faudra respecter les distances dans les files. Nous allons demander qu’un seul membre de la famille viennent récupérer les colis. L’amplitude horaire devrait également être étendue. Là où habituellement, nous recevions 300 personnes en trois heures, ce sera allongé», poursuit l secrétaire départemental, citant les antennes de Villiers-sur-Marne, de Villejuif ou de Bonneuil-sur-Marne avec lesquelles il a pu s’entretenir ce mardi.

De même, sur les locaux des antennes, des contacts téléphoniques de bénévoles seront affichés pour permettre aux bénéficiaires en situation d’urgence de les prévenir. «A Fresnes par exemple, le maintien de l’activité de l’épicerie solidaire nous a permis de nous concentrer sur la distribution des colis d’urgence».

Pas de problème d’approvisionnement

«Comme nous ne pouvons anticiper par avance les contraintes liées au confinement, nous pensons que c’est le moment le plus opportun pour donner les colis. Après avoir contacté notre entrepôt de Thiais auprès duquel nous nous approvisionnons, nous allons pouvoir également distribuer les colis alimentaires pour le mois d’avril.»

Des bénévoles séniors à préserver

Si la taille des comités locaux diffère, ils sont généralement animés par une quinzaine de bénévoles très investis mais souvent retraités. «Nous comptons parmi nos membres des personnes âgées. Nous avons donc perdu un nombre assez important de bénévoles, ce qui implique des réorganisations internes pour continuer à fonctionner. »

Besoin de gel hydroalcoolique et de masques

« Et nous sommes à la recherche de masques, de gants et de gel parce que le maintien de notre activité nous place devant un risque», ajoute Freddy Cabrimol.

Lire nos articles sur le coronavirus en Val-de-Marne

A lire sur le coronavirus en Val-de-Marne:

Lire tous nos articles sur le thème Coronavirus en Val-de-Marne

A lire aussi sur le thème Coronavirus en Val-de-Marne

3000 tests positifs au Covid-19 en Ile-de-France entre le 13 et 30 mai

Succès pour le dépistage du coronavirus sans rendez-vous à Bonneuil-sur-Marne

Solidarité – Créteil : le réseau associatif s’active pour coudre et distribuer des masques

Créteil Soleil, Belle Epine, Quais d’Ivry, La Vache noire et Val-de-Fontenay rallument la lumière avec précaution

Val-de-Marne: la réouverture des crèches départementales et PMI se poursuit

Val-de-Marne: réouverture de presque tous les collèges

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
COVID19 en Val-de-Marne : Voir la page
Un commentaire pour Le Secours Populaire du Val-de-Marne s’adapte à l’épidémie du coronavirus
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi