Politique | | 28/10/2020
Réagir Par

Le Tribunal administratif valide l’élection de Bruno Marcillaud à Rungis

Le Tribunal administratif valide l’élection de Bruno Marcillaud à Rungis

Elu avec 42,52% des voix contre Béatrice Willem (41,27%) et Jérôme Hajjar (12,32%) aux municipales de juin 2020, Bruno Marcillaud a gagné à nouveau, en justice cette fois, contre sa concurrente qui avait déposé un recours au tribunal administratif.

Dans son recours, Béatrice Willem avait notamment dénoncé une distribution de masques aux habitants aux plus précaires par le candidat, annoncée sur sa page Facebook, lui reprochant notamment de l’avoir organisée à partir du fichier du CCAS (Comité communal d’action sociale) sans consultation préalable de la Cnil (Commission nationale Informatique et libertés).

Dans son jugement, le Tribunal a réfuté l’argument, considérant que la requérante “ne démontre pas que les listes des bénéficiaires du CCAS auraient été utilisées par les candidats de la liste de M. Marcillaud, pour procéder à la distribution de masques” et indiquant que l’enquête administrative diligentée par la municipalité a conclu dans un rapport du 4 août 2020, “qu’aucun moyen qu’il soit humain, financier ou matériel n’a été mis à disposition ou utilisé directement par l’équipe de campagne menée par M. Marcillaud”.

La candidate dénonçait également l’organisation par le futur maire d’une fête à laquelle il avait invité “tous les habitants du quartier”, la veille du second tour. Sur ce sujet, le Tribunal a estimé qu’elle ne démontrait pas le lien entre cette fête et la campagne électorale.

Le dernier point concernait un “tract anonyme comportant des accusations mensongères et des propos injurieux à l’égard de madame Willem”, ayant circulé au-delà de la fin de campagne du second tour. A l’époque, la candidate avait déposé une main courante puis une plainte. “La protestataire n’établit pas la réalité de la distribution alléguée de 200 tracts résultant du comptage établi par ses colistiers qui auraient constaté la présence de ce tract dans les boîtes aux lettres d’électeurs et sur les pare-brise de véhicules dans certains quartiers de la commune de Rungis, ainsi que le jour du scrutin dans la main de certains électeurs se présentant au bureau de vote, ni l’impact véritable de la diffusion réalisée”, a également réfuté le tribunal.

Béatrice Willem, qui précise n’avoir pas encore été notifiée du jugement, n’envisage pas de faire appel à ce stade, témoignant avoir été découragée par l’audience lors de laquelle aucun de ses griefs n’a été retenu. L’élue entend en revanche continuer à jouer son rôle dans l’opposition.

Du côté de la ville, on se réjouit bien évidemment de ce jugement qui valide définitivement l’élection du maire. “Cette affaire ne nous avait pas empêchés de travailler mais cette décision nous rend serein”, fait-on savoir dans l’entourage de Bruno Marcillaud.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Aucun commentaire pour Le Tribunal administratif valide l’élection de Bruno Marcillaud à Rungis
    Ajouter une photo

    N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    A lire aussi