Politique locale | Val-de-Marne | 06/07
Réagir Par

Le Val-de-Marne retire ses délégations à Pierre Bell-Lloch

Le Val-de-Marne retire ses délégations à Pierre Bell-Lloch

La réaction du président du Conseil départemental du Val-de-Marne à l’élection surprise de Pierre Bell-Lloch contre sa tête de liste Jean-Claude Kennedy ne s’est pas faite attendre. Christian Favier a annoncé en fin de séance ce lundi le retrait des délégations de son vice-président.

Depuis sa conquête surprise de la mairie de Vitry-sur-Seine, Pierre Bell-Lloch s’est attiré les foudres de la plupart de ses camarades communistes du Val-de-Marne. Hasard du calendrier, deux jours seulement après ce coup de théâtre, le nouveau maire de la plus grande ville du département devait retrouver sa place au sein de l’hémicycle du Conseil départemental, entouré d’une partie des élus qui ont condamné sa manœuvre.

A quelques minutes de l’ouverture des débats ce lundi, certains conseillers départementaux de la majorité sont venus témoigner leur soutien à Hocine Tmimi, élu de Vitry-sur-Seine qui a manifesté sa colère samedi matin après la mise hors-jeu du maire-sortant, Jean-Claude Kennedy. Visiblement persona non grata, Pierre Bell-Lloch n’a pas participé à la séance plénière.

Le siège de Pierre Bell-Lloch, entre celui de Corinne Barre et Josette Sol, est resté vide ce lundi après-midi

Pour rappel du contexte, lire :
Pierre Bell-Lloch double Jean-Claude Kennedy et devient maire
Comment s’est tramée l’élection surprise de Pierre Bell-Lloch

Étoile montante des élus de la majorité départementale, le 14ème vice-président de la collectivité s’était vu confier des domaines de compétence élargis allant de l’insertion professionnelle, à l’emploi et la formation en passant par l’économie sociale et solidaire, le commerce équitable, l’eau et l’assainissement.

Malgré cette sanction, Pierre Bell-Lloch continue de figurer parmi l’exécutif départemental. Pour pouvoir lui retirer son rang de vice-président, il faut qu’une délibération en ce sens soit votée par l’assemblée. Le président du conseil départemental a annoncé le retrait de ces délégations à l’issue de la séance plénière. «Contre l’avis des Vitriots qui se sont exprimés le 28 juin en faveur liste conduite par Jean-Claude Kennedy, un vice-président du conseil départemental qui figurait d’ailleurs sur cette liste a bafoué la confiance par une manœuvre politique en se faisant élire en lieu et place de Jean-Claude Kennedy. C’est un fait grave qui entache la confiance que je pouvais avoir a l’égard de cet élu donc en conséquence j’ai decidé de lui retirer sa délégation».

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
10 commentaires pour Le Val-de-Marne retire ses délégations à Pierre Bell-Lloch
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi