Politique | Accueil Val de Marne (94) Alfortville | 02/09
Réagir Par

Législative partielle Alfortville-Vitry-sur-Seine : dissidence EELV avec Abdallah Benbetka

Législative partielle Alfortville-Vitry-sur-Seine : dissidence EELV avec Abdallah Benbetka

Abdallah Benbetka, adjoint au maire de Vitry-sur-Seine et co-secrétaire du groupe EELV local, actuellement suspendu du mouvement, sera candidat contre la candidate officielle EELV Sandra Regol.

Au sein des groupes locaux EELV de Vitry-sur-Seine et d’Alfortville, le choix de Sandra Regol, personnalité d’envergure nationale, pour représenter le parti lors de ces élections législatives partielles, n’a pas permis d’apaiser les dissensions locales entre les membres de la Fabrique Vitry en Mieux qui ont défendu la candidature de Frédéric Bourdon aux municipales et ceux qui ont fait alliance avec la liste du maire sortant Jean-Claude Kennedy (PCF) avant d’adouber et permettre l’élection de son colistier Pierre Bell-Lloch au troisième tour.

C’est le cas Abdallah Benbetka, co-secrétaire du groupe EELV Vitry-sur-Seine, qui défendait début juillet une alliance avec le PCF dans le cadre d’un ticket dont il aurait pu être le candidat titulaire. Entre-temps, les communistes ont opté pour une candidature en solo tandis qu’Abdallah Benbetka était convoqué par le bureau exécutif régional d’EELV pour se voir signifier sa suspension pour trois mois. Motif : l’initiative du ticket avec le PCF, et le soutien à Pierre Bell-Lloch lors du conseil municipal d’installation à Vitry-sur-Seine. «Le processus de désignation des candidats a été verrouillé. Nous avons été empêchés de nous porter candidats. La nomination de Sandra Regol s’est faite au mépris de la démocratie participative puisqu’il n’y a pas eu d’appel à candidature, ni de discussion avec les groupes locaux. Il aurait fallu réunir les deux groupes locaux dans une assemblée générale consultative», considère pourtant l’adjoint.

Depuis le groupe local EELV Vitry-sur-Seine a été mis sous tutelle. Pour l’équipe de campagne d’Abdallah Benbetka, il s’agit d’une prise de contrôle par les instances régionales, «qui ont décidé de s’appuyer sur La Fabrique». En témoigne, pour les soutiens de l’élu, le choix d’Anissa Tibah, membre de la Fabrique, comme suppléante de Sandra Regol.

Jeudi soir, à un jour de la clôture des candidatures, Abdallah Benbekta a décidé de déposer sa candidature. «Les statuts du parti sont sensés nous protéger de l’entrisme. Les militants ne doivent plus se coucher. C’est une candidature de combat. Au-delà de l’enjeu politique, la campagne va également nous permettre de faire de la pédagogie auprès de la population sur la transition écologique», indique l’équipe de l’élu vitriot qui a par ailleurs décidé d’intenter un recours en justice pour contester l’usage du sigle EELV par Sandra Regol.

Lire tous nos articles sur les legislatives partielles à Alfortville - Vitry-sur-Seine

A lire aussi sur les legislatives partielles à Alfortville - Vitry-sur-Seine

Législative partielle à Alfortville-Vitry-sur-Seine: Isabelle Santiago élue au deuxième tour

Législative Vitry-Alfortville: un gros enjeu pour EELV comme pour le PS

Législative Vitry-Alfortville: pas de débat entre Isabelle Santiago et Sandra Regol

Législative partielle à Vitry-Alfortville : LFI ne donne pas de consigne de vote

Législatives partielles : soirée électorale morne à Vitry-sur-Seine

Législative partielle d’Alfortville – Vitry – Isabelle Santiago en tête, Sandra Regol se maintient

Lire tous nos articles sur les legislatives partielles à Alfortville - Vitry-sur-Seine
Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi