Politique | Accueil Val de Marne (94) Alfortville | 22/09
Réagir Par

Législative Vitry-Alfortville: un gros enjeu pour EELV comme pour le PS

Législative Vitry-Alfortville: un gros enjeu pour EELV comme pour le PS

Le maintien de Sandra Regol (EELV) au deuxième tour de la législative de Vitry-Alfortville face à Isabelle Santiago (PS), également vice-présidente du département et adjointe à Alfortville, crée un précédent dans la circonscription et risque de laisser des traces dans l’union locale de la gauche. Pour les deux partis, l’enjeu de cette partielle est stratégique.

Doit-on se désister au profit du candidat de gauche le mieux placé lorsque l’on est de gauche, même s’il n’y a pas de candidat de droite, du centre ou de l’extrême-droite en triangulaire ?

Lors des précédents scrutins, le dilemme ne s’était pas posé. En 2017, Luc Carvounas avait affronté la candidate LREM Gaëlle Marsaud, tandis que son prédécesseur René Rouquet s’était retrouvé face à des candidats UMP lors des trois scrutins précédents de 2012, 2007 et 2002. Il faut remonter à 1993 pour trouver une situation similaire. A cette date, René Rouquet s’était retrié au profit du maire communiste de Vitry.

Dans la circonscription voisine, la 10ème, qui comprend l’autre partie de Vitry avec Ivry-sur-Seine, la situation s’est produite en 2012, en pleine vague rose. A cette date, le député sortant Pierre Gosnat (PCF) est arrivé deuxième derrière Jean-Luc Laurent (MRC soutenu par le PS) et s’était désisté en sa faveur, laissant seul en piste le maire du Kremlin au second tour.

Ce dimanche 20 septembre, lors de la partielle d’Alfortville Vitry faisant suite à la démission du député socialiste Luc Carvounas redevenu maire, et à l’impossibilité de sa suppléante de lui succéder, a provoqué un nouveau duel à gauche avec la candidate PS Isabelle Santiago en tête suivie de la candidate EELV Sandra Regol. Mais cette fois, chaque camp a eu une lecture divergente du scrutin. Dans cette circonscription historique du PS, la dernière du parti à la rose dans le département après la raclée infligée par LREM en 2017, le désistement au profit de la candidate PS ne fait aucun doute pour le PS. Du point de vue d’EELV, on regarde le paysage parlementaire en mode macro, pointant qu’il n’y a plus aujourd’hui aucun député ou députée EELV à l’Assemblée nationale. La seule parlementaire EELV est la sénatrice Esther Benbassa. De quoi légitimer le choix d’une candidate issue du national qui se maintienne au second tour hors de toute pression locale, alors que la circonscription restera de toutes façons à gauche.

Situation malaisante pour les adjointes EELV à Alfortville

Dans cette dernière ligne droite, c’est sans doute pour les deux adjointes écologistes d’Alfortville, France Bernichi et Khadija Ouboumour, que la situation est la plus inconfortable. «Une de deux adjointes nous a garanti hier par téléphone qu’elle resterait neutre parce qu’elle n’était pas dupe des manœuvres politiciennes et avait le projet municipal comme priorité. EELV a pris une part importante dans notre campagne et a bénéficié dans le cadre de nos accords locaux d’une place de choix dans l’exécutif municipal. Nous n’imaginons pas que ces élus trahissent la confiance du maire», explique-t-on dans l’entourage de Luc Carvounas.

C’est que l’enjeu est réel. Même en ballottage défavorable, la présence de la porte-parole nationale du parti reste une menace pour le fief socialiste.

Hors jeu dès le premier tour, LFI a pour sa part indiqué qu’il ne donnerait pas de consignes de vote tandis que PCF apportait son soutien à la candidate PS.

Lire tous nos articles sur les legislatives partielles à Alfortville - Vitry-sur-Seine

A lire aussi sur les legislatives partielles à Alfortville - Vitry-sur-Seine

Législative partielle à Alfortville-Vitry-sur-Seine: résultats du deuxième tour

Législative Vitry-Alfortville: pas de débat entre Isabelle Santiago et Sandra Regol

Législative partielle à Vitry-Alfortville : LFI ne donne pas de consigne de vote

Législatives partielles: soirée électorale morne à Vitry-sur-Seine

Législative partielle d’Alfortville – Vitry – Isabelle Santiago en tête, Sandra Regol se maintient

Législative partielle de Vitry-Alfortville: 1er tour ce dimanche 20 septembre

Lire tous nos articles sur les legislatives partielles à Alfortville - Vitry-sur-Seine
Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
12 commentaires pour Législative Vitry-Alfortville: un gros enjeu pour EELV comme pour le PS
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi