Politique | Accueil Val de Marne (94) Vitry-sur-Seine | 21/09
Réagir Par

Législatives partielles: soirée électorale morne à Vitry-sur-Seine

Législatives partielles: soirée électorale morne à Vitry-sur-Seine © Fb

Une cinquantaine de fondus de la politique locale s’étaient donné rendez-vous ce dimanche soir sur le parvis de l’hôtel de ville de Vitry-sur-Seine pour découvrir les résultats du premier tour de ces élections législatives partielles. Ce scrutin très peu mobilisateur était très attendu par les responsables politiques locaux pour solder le troisième tour des municipales vitriotes.

A peine un heure et demi après la clôture du scrutin, Pierre Bell-Lloch (PCF), maire de Vitry-sur-Seine a proclamé les résultats pour sa ville. Alors qu’il appelle à l’union de la gauche derrière Isabelle Santiago (sans toutefois la nommer) et souligne le score réalisé par sa candidate, Fati Konaté. L’écologiste Jacques Perreux, qui a fait campagne pour Sandra Regol, l’interpelle. «Et l’écologie ? Et l’écologie ? Il connaît pas. D’ailleurs il n’a pas dit qui était premier à Vitry. Ça paye la démocratie». Quelques minutes plus tard, la tension retombe déjà lorsque le sénateur LR Christian Cambon, présent aux côtés de Michèle Bonhomme-Afflatet, vient adresser ses félicitations républicaines à Pierre Bell-Lloch pour son élection à la mairie.

Bernadette Hérault (exclue des LR), candidate remplaçante de Jonatham Rosenblum (LREM), est aussi de la partie, décidée à travailler au rapprochement local des LR et LREM. «Cette élection est peut être le point de départ d’une collaboration future. On ne peut pas gagner à Vitry sans être uni à droite». Un responsable local LREM tempère les vœux de l’ex-LR. «Pour danser ensemble, il faut être deux à le vouloir». D’autres candidates passent en coup de vent comme Rachida Kabbouri, remplaçante du dissident Abdallah Benbekta ou Nina Seron, remplaçante de l’insoumis Christian Benedetti.

Du côté des soutiens de la candidate PCF Fati Konate, on se réjouit du score de la candidate, même si elle n’est pas arrivée en tête à Vitry, compte-tenu du contexte de tension interne au PCF. Pour rappel, le PCF national n’a pas officiellement investi la candidate suite à un recours d’une partie des membres de la section communiste vitriote. Créditée de 14,85% des voix en 2017 à Vitry-sur-Seine, Fati Konaté est tout de de même passée à 18,97% des suffrages exprimés.

Ses détracteurs pointent en revanche la faible participation. La candidate communiste avait obtenu les suffrages de 1603 citoyens en 2017 contre 455 cette fois-ci. «Quand on regarde les bureaux de vote, on voit qu’il suffit de rassembler une dizaine de voix pour obtenir 20% des votes. C’est une élection de délégué de classe!», souffle, désabusé un opposant municipal.

Peu après 22 heures, il n’y avait quasiment plus personne sur le parvis de l’hôtel de ville de Vitry-sur-Seine.

.

Lire tous nos articles sur les legislatives partielles à Alfortville - Vitry-sur-Seine

A lire aussi sur les legislatives partielles à Alfortville - Vitry-sur-Seine

Législative partielle à Alfortville-Vitry-sur-Seine: résultats du deuxième tour

Législative Vitry-Alfortville: un gros enjeu pour EELV comme pour le PS

Législative Vitry-Alfortville: pas de débat entre Isabelle Santiago et Sandra Regol

Législative partielle à Vitry-Alfortville : LFI ne donne pas de consigne de vote

Législative partielle d’Alfortville – Vitry – Isabelle Santiago en tête, Sandra Regol se maintient

Législative partielle de Vitry-Alfortville: 1er tour ce dimanche 20 septembre

Lire tous nos articles sur les legislatives partielles à Alfortville - Vitry-sur-Seine
Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi