Grève | Val de Marne | 13/02
Réagir Par

Les avocats du barreau de Créteil maintiennent la grève

Les avocats du barreau de Créteil maintiennent la grève

Réuni ce mardi pour une séance extraordinaire, le conseil de l’ordre du barreau du Val-de-Marne a adopté une motion pour reconduire son mouvement de grève pour une durée illimitée. Les avocats veulent conserver leur régime de retraite autonome.

En grève depuis le 6 janvier dernier, les avocats du barreau de Créteil ne comptent pas baisser la garde. Absence aux audiences, happening, manifestations, ils multiplient les actions pour donner de l’écho à leur mouvement qui vise à conserver leur régime de retraite autonome, lequel devrait disparaître dans le projet de réforme actuellement en débat à l’Assemblée nationale pour instaurer un régime universel.

Le 3 février dernier à Paris, les robes noires ont défilé dans la rue pour maintenir la pression, pas convaincues par les propositions du gouvernement sur la garantie des droits à pension acquis ou la compensation de la hausse des cotisations retraites. Pour le conseil de l’ordre des avocats du Val-de-Marne, «l’augmentation brutale des cotisations retraites annoncée depuis le rapport Delevoye sur les cabinets d’avocats [fait peser un risque de fermeture sur près d’un tiers d’entre-eux]». Ils ont donc décidé de reconduire leur grève illimitée.

Le syndicat de la magistrature se joint au mouvement

Traditionnellement moins mobilisés que les avocats, certains magistrats rendent hommage à leur mouvement et leur témoignent soutien et sympathie. C’est le cas des membres du syndicat de la magistrature du Val-de-Marne. «C’est ensemble aussi que dans le Val-de-Marne, nous avocats, fonctionnaires de greffe et magistrats, avons dénoncé les réformes visant au rationnement de l’institution judiciaire et c’est ensemble que nous luttons encore pour la défense d’un système équitable et redistributif des retraites et du service public de la Justice (…) La grève des avocats ne fait que révéler l’ampleur de la pénurie de nos moyens, le tribunal judiciaire du Val-de-Marne connaissant des chiffres tristement record en terme de retard d’exécution des jugements prononcés. Nous nous refusons à être les VRP de cette réforme du gouvernement qui vise à nous désolidariser alors que l’exercice de nos missions commence par une indépendance totale».

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi