Economie | Accueil Val de Marne (94) Ile-de-France | 29/09
Réagir Par

Les CCI d’Ile-de-France au crible de la Cour des comptes

Les CCI d’Ile-de-France au crible de la Cour des comptes

Dans le cadre d’une enquête nationale effectuée par les Chambres régionales de la Cour des compte (CRC) sur les Chambres de commerce et d’industrie (CCI), la CRC d’Ile-de-France a passé au crible la CCI Pari Ile-de-France qui regroupe Paris et sa petite couronne, ainsi que les CCI d’Essonne et de Seine-et-Marne.

De quoi donner lieu à 6 gros rapports sur la gestion des CCI de la région depuis 2012 jusqu’à aujourd’hui. Une période durant laquelle les Chambres ont connu une grosse diminution de leur dotation publique (-28% entre 2013 et 2017, -18% en 2018 et -50% d’ici à 2022), les obligeant à des coupes drastiques dans les dépenses, avec des diminutions de personnel. Près de 800 salariés sont ainsi partis dans le cadre des plans de départs volontaires mis en place par les CCI de la région. En 2017, les CCI comptaient environ 4000 collaborateurs pour un budget d’un peu moins de 500 millions d’euros, dont 200 millions d’euros issus de taxes payées par les entreprises.

Les chambres d’Ile-de-France, qui gèrent également des grandes écoles, des centres d’apprentissage et les principaux exploitants de parcs d’exposition, ont aussi envisagé des diminutions de subventions dans les écoles pour continuer à diminuer les charges, ou des filialisations avec ouverture du capital au privé.

En charge d’accompagner la création et le développement pérenne des entreprises, elles ont en parallèle fait évoluer leur propre modèle économique pour parvenir à l’équilibre grâce à de nouvelles prestations.

C’est dans ce contexte que la Chambre régionale de la Cour des Comptes a passé en revue le fonctionnement et les dépenses des CCI d’Ile-de-France pour pointer toutes les lignes de dépenses susceptibles d’être encore diminuées et évaluer l’efficacité de l’organisation. La CRC s’interroge par ailleurs sur la justification du statut d’établissement public administratif concernant le patrimoine de la CCI passé dans des filiales de statut privé.

Cette somme se décompose en trois double rapports, concernant la CCI Paris Ile-de-France, la CCI de Seine-et-Marne et la CCI de l’Essonne, comprenant chacun un volet gestion gestion-contrôle des comptes et un volet réforme. Télécharger les rapports ci-dessous :

Chambre de commerce et d’industrie de région Paris – Île-de-France, cahier n° 1, contrôle des comptes et de la gestion
Chambre de commerce et d’industrie de région Paris – Île-de-France, cahier n° 2, réforme des CCI en Île-de-France
Chambre de commerce et d’industrie de Seine et Marne, cahier n° 1, contrôle des comptes et de la gestion
Chambre de commerce et d’industrie de Seine-et-Marne, cahier n° 2 : réforme des CCI en Île-de-France
Chambre de commerce et d’industrie de l’Essonne, cahier n°1, contrôle des comptes et de la gestion
Chambre de commerce et d’industrie de l’Essonne, cahier n° 2, réforme des CCI en Île-de-France

Lire aussi :

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Un commentaire pour Les CCI d’Ile-de-France au crible de la Cour des comptes
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi