Education | Accueil Val de Marne (94) Arcueil | 22/09
Réagir Par

Les parents d’Arcueil en colère contre les postes d’enseignants non pourvus

Les parents d’Arcueil en colère contre les postes d’enseignants non pourvus

Des parents d’élèves représentant plusieurs établissements scolaires d’Arcueil se sont rassemblés ce lundi soir devant le siège de l’inspection de circonscription pour protester contre des postes d’enseignants non pourvus, trois semaines après la rentrée.

Les trous dans les organigrammes des établissements scolaires d’Arcueil sont encore nombreux trois semaines après la rentrée des classes. L’école élémentaire Jean Macé par exemple, attend un poste de remplaçant fixe. La semaine dernière, une classe de CM1 a eu cours avec un enseignant de substitution qui, malgré ses demandes auprès de sa hiérarchie, n’a pas été reconduit du reste de la semaine.

Dans les écoles élémentaires Olympes de Gouges et Ferry, c’est l’enseignant qui doit décharger les directions des deux établissements qui n’a toujours pas été nommé.

A l’école élémentaire Barbusse, encore, c’est le poste à temps plein dédié aux élèves allophones qui n’est pas encore pourvu.

Ces attentes de nomination concernent également les écoles maternelles. Ainsi à l’école Kergomard, la personne occupant un poste de décharge pour une classe de moyenne section a été subitement affectée dans un autre établissement. A l’école Danielle Casanova, un complément de poste en petite section est en cours de remplacement. L’école Jules Ferry a bénéficié d’une ouverture de classe mais le binôme de l’institutrice se fait encore attendre. A l’école Louise Michel, pas de poste non pourvu mais les parents dénoncent le refus d’ouvrir une cinquième classe car les effectifs t sont de 28 à 30 élèves par classe.

C’est dans ce contexte que les parents se sont rassemblés lundi soir devant l’école Louis Michel, siège de l’inspection de circonscription.

«Nous n’avons pas été reçus lundi soir mais nous ne lâchons rien. Nos enfants ne devraient pas avoir à payer pour la mauvaise organisation des adultes. Cette rentrée est une blague. Notre engagement ne l’est pas», préviennent les parents d’élèves qui ont reçu le soutien du maire, Christian Métairie et de son adjointe, Elisabeth Eloundou.

La direction académique de Créteil explique pour sa part que des ajustements à la marge doivent encore être réalisés mais qu’il ne s’agit plus que de cas isolés. «Les plupart des postes restés vacants en Val-de-Marne sont désormais pourvus. Pour les quelques exceptions restantes, ils seront pourvus dans les meilleurs délais. Cette année, le Covid a bouleversé l’organisation des concours ce qui peut expliquer en partie ces ajustements».

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi