Transports | | 10/12/2020
Réagir Par

Levallois-Perret pérennise 4 coronapistes

Levallois-Perret pérennise 4 coronapistes

Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) entame sa révolution vélo avec quatre premières pistes cyclables.

Ces quatre pistes pour vélo ont été “légitimées” par une consultation citoyenne et constituent “un point de rupture” avec l’ère Balkany, affirme-t-on dans l’entourage de la maire LR Agnès Pottier-Dumas, élue aux dernières municipales.

“Pour l’ancien maire, les consultations, le vélo, c’était quelque chose de gauche (…) mais nous notre volonté c’est d’associer les habitants”, indique-t-on de même source. “On n’est pas des ‘vélo addict’, mais il y a beaucoup de gens qui passent par ces pistes, et il y a une vraie volonté de partager l’espace public”, ajoute-t-on.

4 coronapistes maintenues sur 7

La consultation citoyenne, qui a recueilli quelque 2 700 réponses pour une ville de plus de 60 000 habitants, posait la question du maintien de sept pistes provisoires mises en place lors du déconfinement en mai.
Quatre d’entre elles vont être conservées et devraient être fonctionnelles, après travaux, au printemps prochain, tandis que deux seront supprimées d’ici la fin de l’année. La dernière fait encore encore l’objet de réflexions.

Patrick Balkany fustige le projet

“Cela n’a qu’une seule utilité: emmerder le monde, et particulièrement les automobilistes”, a fustigé Patrick Balkany, contacté par l’AFP. “Maintenant, si on veut faire à Levallois la même politique qu’à Paris, eh bien, il y aura deux clans: d’un côté, des bobos écolos, et de l’autre, la population habituée à venir travailler”, a-t-il poursuivi. En plus de trois décennies de mandature, lui n’a laissé construire qu’une “seule piste cyclable”, s’est-il félicité.

L’ancien maire a aussi critiqué la méthode de la consultation que la nouvelle mairie veut privilégier. “J’ai toujours considéré que quand on était élu c’était pour décider, si on est élus pour être obligés de demander à chaque fois, de consulter toute la population pour prendre une décision, alors ce n’est pas la peine de se présenter, c’est qu’on n’a pas la vocation pour être maire et pas le talent“, a-t-il taclé.

Agnès Pottier-Dumas, 35 ans, a été la directrice de cabinet de M. Balkany, avant d’être désavouée par l’homme fort de Levallois-Perret lors de sa campagne pour les municipales. Patrick Balkany et son épouse Isabelle Balkany, première adjointe, ont été démis de leurs mandats respectifs en mars 2020, après avoir été condamnés en appel à trois ans de prison ferme et dix ans d’inéligibilité pour fraude fiscale.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Aucun commentaire pour Levallois-Perret pérennise 4 coronapistes
    Ajouter une photo

    N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    A lire aussi