Politique | Accueil Val de Marne (94) Villejuif |
Réagir Par

L’opposition municipale prend les commandes à Villejuif

L’opposition municipale prend les commandes à Villejuif

Convoqué en audio-conférence sur injonction de l’opposition, le Conseil municipal organisé ce lundi 20 avril à Villejuif a définitivement renversé la gouvernance du maire en place, Franck Le Bohellec.

Déjà mis en opposition en novembre 2019, date depuis laquelle il n’avait pas convoqué de nouveau Conseil municipal en attendant le verdict des urnes en mars, le maire a cette fois affronté un rapport de force encore plus défavorable, plusieurs élus de sa majorité ayant pris leurs distances durant la séquence de premier tour des municipales, mis sur la touche dans la dernière ligne droite, celle du dépôt des listes. (article plus détaillé à venir sur le sujet)

Lire aussi :
Municipales à Villejuif: 200 à 5000 euros pour figurer sur la liste de Franck Le Bohellec

La première adjointe met les points sur les i

Dès le début de la séance, la première adjointe, Cécile Duboille, a demandé la parole pour regretter de ne pas avoir été informée par le maire de la gestion de la crise, indiquant avoir envoyé un mail au maire le 17 mars pour aider dans le contexte de crise, et en avoir envoyé un second le 23 mars, n’ayant pas eu de réponse. Evincée de la liste 2020 de Franck Le Bohellec, tout comme son mari Edouard Obadia, la première adjointe a précisé qu’elle ne reniait pas la politique menée pendant tout le mandat et mis les points sur les i. « Pour dire les choses clairement si certains n’ont pas encore compris, nous ne sommes pas passés dans l’opposition ! Ne pas être sur la liste du maire sortant ne signifie pas être contre la politique que nous avons menée conjointement, étant très souvent force de proposition. (…) Ce que je regrette, ce que je déplore même, c’est que Monsieur le maire, vous ne semblez pas l’entendre de cette façon, puisque vous ne nous tenez plus au courant, ni moi ni un certain nombre d’autres élus, d’aucune des décisions prises, comme si justement nous n’étions pas capables d’avoir cette honnêteté intellectuelle, et comme si nous n’étions plus des élus de la majorité municipale responsables. Pour exemple, Édouard Obadia a, dans le cadre de ses fonctions d’adjoint à la santé, adressé plusieurs mails et coup de fil aux services de santé pour leur proposer des actions dans le cadre de la crise sanitaire, (autres que l’adaptation du plan canicule à la crise sanitaire), aucune réponse ne lui a été apportée malgré les relances, alors qu’il a toujours travaillé de manière très fluide et sans aucune difficulté avec ses interlocuteurs dans l’administration. Alors ? Des consignes auraient-elles été données à l’administration pour isoler les élus du maire ? Je ne peux pas le croire !! »

L’opposition corsète le pouvoir du maire

Alors que la crise du coronavirus Covid 19 nécessite plus que jamais une municipalité opérationnelle, les élus d’opposition n’ont de leur côté pas imposé l’option radicale qui consistait à supprimer toutes les délégations du maire, comme l’avait proposé initialement Philippe Vidal (Villejuif notre ville) mais un encadrement strict de son action. De quoi lui permettre de gérer les affaires courantes tout en l’obligeant à consulter les autres élus pour les décisions stratégiques ou engageant des sommes importantes. « Les conseillers désormais majoritaires ont décidé de verser immédiatement au mouvement associatif sportif et non-sportif en 2020 toutes les subventions accordées en 2019, plus une première tranche de subventions exceptionnelles aux associations humanitaires et à celles qui rompent l’isolement des ménages défavorisés », détaille groupe Avenir à Villejuif. Voir le rapport présenté par les élus EELV/PCF/FG/ PS/Génération.S. Un rapport voté à 25 voix pour et 17 contre.

Création d’une commission pour gérer l’aspect social de la crise

L’opposition a également fait voter la création d’une commission municipale de la solidarité pour gérer l’aspect social de la crise du coronavirus, notamment pour aider plus massivement les associations en première ligne. Cette commission sera chargée, hebdomadairement, de centraliser les demandes du mouvement associatif et de faire des propositions budgétaires pour le conseil suivant.

« Nous ne souhaitions pas supprimer toutes les délégations pour éviter d’ajouter de la crise à la crise », insiste Alain Lipietz, élu écologiste qui présentait le rapport au nom des groupes de gauche. « Nous espérons que cela ne bloquera pas l’action, sinon nous serons obligés de revenir vers le Conseil municipal », relativise-t-on au cabinet du maire.

Un Conseil municipal fleuve malgré la distance

Si l’ordre du jour était limité, la durée du Conseil, opportunément convoqué à 10 heures du matin, s’est tout de même étiré jusqu’en fin d’après-midi. Il est vrai qu’il y avait de quoi discuter depuis autant de temps, notamment concernant la gestion de la crise. Pour prendre la parole dans cette audioconférence, chacun devait envoyer un SMS au préalable. En parallèle, les élus des différents pôles de l’opposition échangeaient, qui via Whatsapp, qui via Zoom. L’opposition a aussi été unanime pour exiger que le prochain Conseil municipal se tienne en visio-conférence.

« Désormais, l’urgence est de créer la commission municipale de la solidarité. Puis viendra l’épineuse question du budget qui doit être voté avant la fin juillet », reprend Alain Lipietz soulignant la difficulté de la tâche, au vu de l’équipe de fonctionnaires nécessaire pour préparer un budget sérieusement. « Si les élections ne sont pas encore passées, le maire proposera un budget primitif pour fonctionner à minima jusqu’au scrutin », indique-t-on au cabinet du maire.

Reste à savoir de quel scrutin il s’agira, un seul deuxième tour ou à nouveau deux tours, auquel cas les cartes devraient être largement rebattues, pas seulement à gauche.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Cet article est publié dans avec comme tags
47 commentaires pour L’opposition municipale prend les commandes à Villejuif
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi