Politique | Accueil Val de Marne (94) Grand Paris | 16/07
Réagir Par

Michel Leprêtre réélu à la présidence du Grand Orly Seine Bièvre

Michel Leprêtre réélu à la présidence du Grand Orly Seine Bièvre

Le territoire du Grand Orly Seine Bièvre a installé ce mercredi 15 juillet son nouveau conseil suite au renouvellement des élus municipaux, et réélu à sa présidence Michel Leprêtre, conseiller PCF de Vitry-sur-Seine. Nouvel exécutif et feuille de route.

Pour rappel, ce territoire, qui fait partie des 12 EPT (Etablissements publics territoriaux) de la Métropole du Grand Paris, compte 24 communes dont 6 en Essonne. (Voir ci-dessous)

Val-de-Marne : Ablon-sur-Seine, Arcueil, Cachan, Chevilly-Larue, Choisy-le-Roi, Fresnes, Gentilly, Ivry-sur-Seine, Le Kremlin-Bicêtre, L’Haÿ-les-Roses, Orly, Rungis, Thiais, Valenton, Villejuif, Villeneuve-le-Roi, Villeneuve-Saint-Georges, Vitry-sur-Seine.
Essonne : Athis-Mons, Juvisy-sur-Orge, Morangis, Paray-Vieille-Poste, Savigny-sur-Orge, Viry-Chatillon.

Deux candidatures étaient présentées ce mercredi à la présidence du territoire, celle de Michel Leprêtre qui a obtenu 54 voix des différents groupes de gauche et celle Jean-Marie Vilain, maire LR de Viry-Chatillon, qui a fait le plein des 37 voix des élus de droite et du centre.

Ce dernier, qui succède à Robin Réda à la tête du groupe, a motivé sa candidature pour « illustrer la pluralité politique du territoire » tout en insistant sur la nécessité de respecter le principe de la coopérative de villes et la charte de gouvernance. « Nous n’avons jamais caché notre scepticisme sur certains sujets et resterons une opposition vigilante », a-t-il motivé.

A gauche, Philippe Bouyssou, président du groupe accueillant notamment PCF et Génération.S, a insisté sur la crise sociale consécutive de la crise sanitaire, s’inquiétant notamment de la reprise des expulsions locatives et enjoignant à se préoccuper des grandes disparités au sein du territoire et à développer une « vision territoriale différenciée ».

Alain Lipietz, président du groupe EELV, a alerté sur l’urgence écologique, appelant à ne pas opposer l’emploi au climat tandis que Jean-Luc Laurent, maire MRC du Kremlin-Bicêtre, a fait la synthèse en fixant àau territoire un double défi : la transition écologique et la question sociale.

Président du groupe PS, Jean-Jacques Grousseau, maire PS d’Athis-Mons, a interpellé sur l’absence de l’intercommunalité dans les débats de la campagne des municipales malgré le rôle joué par cette institution.

Un point qui a fait l’unanimité, à droite comme à gauche, est la nécessité de faire évoluer le statut du territoire pour devenir un EPCI (Etablissement public de coopération intercommunale) à part entière avec un levier fiscal de financement dédié.

A nouveau installé comme président après un passage de témoin du doyen Alain Afflatet, Michel Leprêtre a promis de maintenir un territoire au service des villes « à l’écoute des représentants légitimes de chaque commune », et confirmé la nécessité de faire évoluer la loi Notre pour obtenir une autonomie financière des territoires. L’élu a conclu son propos par un engagement sur trois « mots clés » : « la transparence, la cohérence et la résilience. »

Pierre Bell-Lloch obtient la dernière place de l’exécutif

Alors que la situation municipale à Vitry-sur-Seine reste tendue suite à l’élection surprise de Pierre Bell-LLoch au troisième tour, à la barbe du maire sortant Jean-Claude Kennedy, la diplomatie a été de mise dans l’enceinte de l’intercommunalité. Place a donc été faite dans l’exécutif au nouveau maire de Vitry. Bien que maire de la plus grosse ville du territoire, ce dernier s’est néanmoins retrouvé symboliquement en dernière position, non pas comme vice-président mais comme conseiller délégué. Alors que tous les élus obtenaient 100 à 101 voix sur 101 votants, l’édile n’a par ailleurs obtenu que 91 voix sur son nom. Au total, l’exécutif compte 20 vice-présidents et 4 conseillers délégués, représentant chacun une ville. Voir la composition détaillée ci-dessous.

  • 1ère vice-présidente : Stéphanie Daumin (PCF), maire de Chevilly-Larue
  • 2e vice-président : Camille Vielhescaze (PS), maire-adjoint de Cachan
  • 3e vice-président : Richard Dell’Agnola (LR), maire de Thiais
  • 4e vice-président : Jean-Marc Defrémont (EELV), maire de Savigny-sur-Orge
  • 5e vice-présidente : Lamia Bensara Reda (LR), maire de Juvisy-sur-Orge
  • 6e vice-présidente : Imène Ben Cheikh, maire-adjointe d’Orly
  • 7e vice-président : Clément Decrouy, maire-adjoint à L’Haÿ-les-Roses
  • 8e vice-président : Romain Marchand (PCF), maire-adjoint à Ivry-sur-Seine
  • 9e vice-présidente : Cécilia Vala (PS), conseillère municipale à Fresnes
  • 10e vice-présidente : Elsa Gonzales (LR), maire-adjointe à Villeneuve-le-Roi
  • 11e vice-président : Jean-Jacques Grousseau (PS), maire d’Athis-Mons
  • 12e vice-président : Jean-Marie Vilain, maire de Viry-Chatillon
  • 13e vice-présidente : Sophie Labrousse (EELV), maire-adjointe d’Arcueil
  • 14e vice-président : Eric Grillon (LR), maire d’Ablon-sur-Seine
  • 15e vice-président : Jean-Luc Laurent (MRC), maire du Kremlin-Bicêtre
  • 16e vice-président : Bruno Marcillaud (SE), maire de Rungis
  • 17e vice-présidente : Nathalie Lallier (SE), maire de Paray-Vieille Poste
  • 18e vice-président : Metin Yavuz (SE), maire de Valenton
  • 19e vice-président : Jean- Marc Dufour, maire-adjoint de Morangis
  • 20e vice-président : Gilles Lafon, maire-adjoint de Villejuif
    Conseillers délégués
  • Fatah Aggoune (PCF), maire-adjoint de Gentilly
  • Philippe Gaudin (DVD), maire de Villeneuve-Saint-Georges
  • Ali Id El Ouali (EELV), maire-adjoint de Choisy-le-Roi
  • Pierre Bell-Lloch (PCF), maire de Vitry-sur-Seine
Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
7 commentaires pour Michel Leprêtre réélu à la présidence du Grand Orly Seine Bièvre
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi