Entreprises | | 19/04/2020
Réagir Par

Muguet et confinement: la sénatrice Catherine Procaccia pose la question de l’ouverture des fleuristes

Muguet et confinement: la sénatrice Catherine Procaccia pose la question de l’ouverture des fleuristes
Test covid19 en France : Voir la page

Alors que les fleuristes évaluent leurs pertes à plus de 40 millions d’euros en raison du confinement préventif à l’épidémie de coronavirus Covid 19, la sénatrice du Val-de-Marne, Catherine Procaccia (LR), a questionné le Premier ministre sur une ouverture exceptionnelle des fleuristes le 1er mai, avant la date officielle de début de déconfinement.

“Les fleuristes s’inquiètent de devoir rester fermés le 1er mai, une date parmi les plus importantes de l’année pour ces entreprises et où 22 millions d’euros avaient été consacrés l’an dernier à l’achat de muguet”, pose la sénatrice.

Distorsion de concurrence avec la grande distribution

“À l’heure actuelle, l’état d’urgence sanitaire autorise seulement les grandes surfaces, commerces essentiels à la vie du quotidien des Français, à ouvrir et à vendre leurs marchandises. Beaucoup de ces grandes surfaces, dont les activités se sont diversifiées au fil des années, vendent d’ailleurs des fleurs en complément de produits de consommation plus essentiels. Certains cavistes, ou plus récemment certains chocolatiers avaient aussi reçu des autorisations spéciales pour ouvrir leurs commerces pour Pâques. Il apparaît par ailleurs plus simple d’imposer le respect des gestes barrières dans ces petits commerces que dans des grandes surfaces. Cette situation, bien qu’involontairement générée par un épisode de crise sanitaire inédite, créé une distorsion de concurrence qui pourrait être fatale à ces artisans fleuristes, qui ne peuvent financièrement pas faire l’impasse sur cette journée clé. Pour rappel, en 2019, 31 % des brins de muguet étaient achetés chez un fleuriste, 25 % en grande distribution, 11 % sur un marché, 9 % en jardinerie, 4 % sur l’exploitation et 20 % dans d’autres lieux (dont la vente dans la rue)”, détaille la parlementaire qui a demandé à Edouard Philippe de “prendre position rapidement sur ce sujet”.

Lire tous nos articles sur le thème Coronavirus en Val-de-Marne

A lire aussi sur le thème Coronavirus en Val-de-Marne

Le service de réanimation médicale de l’hôpital Bicêtre amputé de la moitié de ses lits faute d’infirmiers
Covid-19 : la plainte de l’Ordre des médecins contre Christian Perronne rejetée en première instance
Sanctionné pour voyeurisme, l’ancien évêque du Val-de-Marne, Michel Santier, accusé par de nouvelles victimes
Baromètre du coronavirus en Ile-de-France : point d’étape sur la 3ème vague 2022
Île-de-France : l’ancien directeur de l’ARS nommé dircab à Matignon
Ile-de-France: moins d’IVG tardives ou sur mineures, montée en pratique des sages-femmes
Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Test covid19 en France : Voir la page
2 commentaires pour Muguet et confinement: la sénatrice Catherine Procaccia pose la question de l’ouverture des fleuristes

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Ajouter une photo
Ajouter une photo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.