Entreprises | Accueil Val de Marne (94) France | 19/04
Réagir Par

Muguet et confinement: la sénatrice Catherine Procaccia pose la question de l’ouverture des fleuristes

Muguet et confinement: la sénatrice Catherine Procaccia pose la question de l’ouverture des fleuristes
COVID19 en Val-de-Marne : Voir la page

Alors que les fleuristes évaluent leurs pertes à plus de 40 millions d’euros en raison du confinement préventif à l’épidémie de coronavirus Covid 19, la sénatrice du Val-de-Marne, Catherine Procaccia (LR), a questionné le Premier ministre sur une ouverture exceptionnelle des fleuristes le 1er mai, avant la date officielle de début de déconfinement.

« Les fleuristes s’inquiètent de devoir rester fermés le 1er mai, une date parmi les plus importantes de l’année pour ces entreprises et où 22 millions d’euros avaient été consacrés l’an dernier à l’achat de muguet », pose la sénatrice.

Distorsion de concurrence avec la grande distribution

« À l’heure actuelle, l’état d’urgence sanitaire autorise seulement les grandes surfaces, commerces essentiels à la vie du quotidien des Français, à ouvrir et à vendre leurs marchandises. Beaucoup de ces grandes surfaces, dont les activités se sont diversifiées au fil des années, vendent d’ailleurs des fleurs en complément de produits de consommation plus essentiels. Certains cavistes, ou plus récemment certains chocolatiers avaient aussi reçu des autorisations spéciales pour ouvrir leurs commerces pour Pâques. Il apparaît par ailleurs plus simple d’imposer le respect des gestes barrières dans ces petits commerces que dans des grandes surfaces. Cette situation, bien qu’involontairement générée par un épisode de crise sanitaire inédite, créé une distorsion de concurrence qui pourrait être fatale à ces artisans fleuristes, qui ne peuvent financièrement pas faire l’impasse sur cette journée clé. Pour rappel, en 2019, 31 % des brins de muguet étaient achetés chez un fleuriste, 25 % en grande distribution, 11 % sur un marché, 9 % en jardinerie, 4 % sur l’exploitation et 20 % dans d’autres lieux (dont la vente dans la rue) », détaille la parlementaire qui a demandé à Edouard Philippe de « prendre position rapidement sur ce sujet ».

Lire tous nos articles sur le thème Coronavirus en Val-de-Marne

A lire aussi sur le thème Coronavirus en Val-de-Marne

La Seine-Saint-Denis lance un fonds d’aide au paiement des loyers

Ile-de-France: plus d’1 million d’habitants invités à se faire tester dans 32 villes

Nouveau décès du Covid-19 chez les gendarmes de Maisons-Alfort

Le Forum métropolitain du Grand Paris veut auditer la gestion de la crise du Covid 19 en Ile-de-France

Christian Favier réclame une place pour les centres de santé dans le Ségur national

Comment l’aéroport d’Orly prépare son redécollage sous haute vigilance sanitaire

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
COVID19 en Val-de-Marne : Voir la page
2 commentaires pour Muguet et confinement: la sénatrice Catherine Procaccia pose la question de l’ouverture des fleuristes
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi