Municipales | Accueil Val de Marne (94) Bry-sur-Marne | 29/05
Réagir Par

Municipales à Bry-sur-Marne: lâché par LR, Emmanuel Gilles de la Londe se retire

Municipales à Bry-sur-Marne: lâché par LR, Emmanuel Gilles de la Londe se retire

Il y aura donc un duel au second tour des élections municipales de Bry-sur-Marne, entre Charles Aslangul (LR) et Serge Godard (LREM). Emmanuel Gilles de la Londe se retire et règle ses comptes.

Emmanuel Gilles de la Londe, candidat LR au premier tour, a préféré renoncer plutôt que de s’allier à son rival de premier tour mais aussi de tout un mandat, Charles Aslangul. Ce dernier lui a ravi l’investiture de second tour après être arrivé en tête du premier avec 38,71% des voix, largement devant le candidat officiel des Républicains, lequel a plafonné à 30%, à jeu égal avec le candidat LREM Serge Godard.

Une pilule très amère à avaler pour Emmanuel Gilles de la Londe. «Le revirement inattendu des Républicains donnant l’investiture ce lundi 25 mai à Charles Aslangul au motif qu’il est arrivé en tête avec 380 voix d’avance sur ma liste, remet totalement en cause la confiance que j’avais dans ma famille politique que j’ai servie fidèlement pendant plus de 30 ans. Je rappelle que ce candidat n’a jamais demandé cette investiture, a d’ailleurs fait l’objet d’une demande d’exclusion de l’UMP en 2014 et prônait dans son programme du 1er tour d’être la seule liste sans étiquettes politiques», dénonce l’élu pour qui il est impossible de faire cause commune avec le nouveau champion LR.

« Je ne peux répondre à l’appel à l’union de Charles Aslangul, conseiller municipal d’opposition, car nous n’avons pas la même définition des valeurs de droiture et de probité. En effet, tout le monde a encore en mémoire son passé sulfureux, ses intimidations, sa condamnation en 2015 à 4 mois de prison avec sursis pour violence physique sur militant politique et surtout son manque d’engagement local : 100 % d’absences depuis 12 ans aux commissions municipales, le seul et véritable lieu de travail des élus locaux », balance le candidat déçu.

Pas question non plus de s’allier avec Serge Godard, qui lui a ravi, lui, le soutien du maire sortant Jean-Pierre Spilbauer, dont Emmanuel Gilles de la Londe avait été adjoint durant plusieurs mandats jusqu’à un clash en conseil municipal fin 2018, entraînant son exclusion de l’exécutif. « Le maire sortant, en ayant refusé depuis 12 ans de désigner et de former un successeur, voire ayant brisé systématiquement toute initiative de ce type, a laissé une majorité exsangue et désunie, à l’image de l’atmosphère délétère du dernier conseil municipal du 19 mai 2020. Aujourd’hui, je ne peux cautionner une union avec Serge Godard, candidat inexpérimenté et peu implanté localement car il soutient la politique gouvernementale actuelle désastreuse pour notre pays et surtout prône la densification de notre ville », poursuit le conseiller départemental.

Serge Godard (LREM) et Charles Aslangul (LR) seront donc deux en lice au deuxième tour des municipales le 28 juin

Une seule issue donc. «Je retire ma candidature, et ce malgré ma qualification pour le 2nd tour avec près de 31 % des voix. Fidèle à mon idée d’une liste collaborative de femmes et d’hommes au service des Bryards, je redonne à mes colistiers leur liberté pour aller défendre les valeurs d’« agir pour Bry » et je les remercie pour leur implication et leur dévouement durant ces nombreux mois de campagne. Je n’appelle à voter pour aucun des deux candidats que j’estime totalement inexpérimentés et incapables de gérer correctement demain notre ville de Bry-sur-Marne. Je reste au service de mon canton en homme « Libres ! » auprès de Valérie Pécresse comme Conseiller départemental de Bry – Villiers – Le Plessis.»

Réaction de Charles Aslangul

« Je prends acte du retrait d’Emmanuel Gillles de la Londe et regrette qu’il refuse ma main tendue en tenant des propos outranciers, mensongers, et excessifs qui tombent sous le coup de la loi, réagit de son côté Charles Aslangul. Battu au premier tour, il pratique la politique de la terre brûlée de manière indigne. Pour ma part, je reste dans une dynamique de rassemblement et d’union de la grande famille de la droite et du centre, et au-delà, de tous les amoureux de Bry qui ne veulent pas de la République en Marche à Bry-sur-Marne », enjoint le candidat LR. Des discussions ont été engagées entre des colistiers d’Emmanuel Gilles de la Londe et ce dernier mais il n’est pas possible de fusionner sans l’accord de la tête de liste.

Réaction de Serge Godard

« Je voudrais saluer Emmanuel Gilles de la Londe. J’ai pu apprécier au cours de la campagne électorale et lors des élections passées sa présence sur le terrain, sa capacité de travail ainsi que sa rigueur morale et son honnêteté. Je comprends aujourd’hui sa déception et son sentiment d’avoir été trahi par un parti politique qu’il a servi fidèlement pendant tant d’années même s’il a pu commettre quelques erreurs.Puisque nous partageons les mêmes valeurs, je regrette son retrait de la vie politique locale tout en continuant à lui tendre la main pour qu’il me rejoigne s’il changeait d’avis. Je souhaite en effet qu’à mes côtés, il poursuive son engagement et qu’il continue de mettre à la disposition de la ville de Bry sa longue expérience d’élu local et de fonctionnaire territorial.Les Bryards peuvent compter sur ma mobilisation pleine et entière ».

A lire aussi :

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
27 commentaires pour Municipales à Bry-sur-Marne: lâché par LR, Emmanuel Gilles de la Londe se retire
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi