Municipales | Accueil Val de Marne (94) Choisy-le-Roi | 29/01
Réagir Par

Municipales à Choisy-le-Roi : la liste complète de Didier Guillaume

Municipales à Choisy-le-Roi : la liste complète de Didier Guillaume

Le maire-sortant de Choisy-le-Roi, Didier Guillaume (PCF) a présenté les 43 membres de sa liste Choisy en commun lors de sa réunion publique du mercredi 29 janvier au Royal.

Didier Guillaume a composé sa liste avec 13 sortants de la majorité municipale et en renouvelant le reste de l’équipe. Choisy en commun rassemble le PCF, avec 14 représentants dont le secrétaire départemental Fabien Guillaud-Bataille, qui a déménagé du Kremlin-Bicêtre il y a 18 mois, le PS avec 7 adhérents dont le secrétaire de section locale, Sébastien Hutin. La liste est composée à 40% de citoyens issus de la société civile investis dans le champs associatif culturel, sportif ou scolaire.

Voir les autres listes de candidats déjà publiées
Pour communiquer votre liste, envoyer un mail à redaction@citoyens.com

L’ordre de la liste n’est pas encore fixé

Gilles Dupuy déplore une mise sur la touche

Absent de la liste, Gilles Dupuy, élu municipal PCF depuis une vingtaine d’année à Choisy-le-Roi a exprimé sa colère. Le petit-fils de l’ancien député-maire communiste, Fernand Dupuy (1959-79) se dit victime d’une décision du maire-candidat. «Pour ceux qui se demanderaient pourquoi je n’y figure pas, sachez que je le voulais, que les camarades du Parti communiste le voulaient majoritairement aussi, mais que M. Guillaume en a décidé autrement. J’attends toujours qu’il me contacte pour m’en informer officiellement, s’il en a le courage, s’il lui reste un peu de respect pour moi qui ai débuté avec lui il y a 19 ans», s’est-il exprimé sur les réseaux sociaux. Pour l’équipe de campagne de Choisy en commun, la liste devait à la fois respecter toutes les sensibilités politiques et répondre aux attentes de renouvellement : «Chaque composante a dû travailler sur des dizaines de noms potentiels, mais au final il n’y a que 43 colistiers. Seuls 13 élus sortants y figurent et il n’est pas légitime qu’un nom en particulier, plutôt qu’un autre, fasse débat. Pour nous, une campagne est avant tout une aventure collective, et non une affaire d’intérêt individuel. Bien sûr, faire de la construction citoyenne pour de vrai bouscule les habitudes, mais c’est l’engagement pris et tenu par Didier Guillaume».

 

 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi