Entreprendre | Accueil | 23/10
Réagir Par

Mylearn: à Créteil, deux anciens de l’Upec créent une plateforme d’aide au savoir être

Mylearn: à Créteil, deux anciens de l’Upec créent une plateforme d’aide au savoir être © Mylearn.fr

Décrocher un entretien d’embauche, valoriser son profil sans expérience, ne pas se louper sur une première mission… l’insertion professionnelle ne dépend pas que de ses connaissances académiques mais aussi d’un savoir être (soft skills) rarement appris à l’école. C’est tout l’enjeu de la plate-forme Mylearn.fr créée par Rachid Gorani et Richard Peuty, deux anciens diplômés de l’université de Créteil (Upec).

Comment gérer un refus, prendre des notes, rédiger un mail, savoir se tenir à l’oral, accepter une offre ? Voilà le genre de questions aux quelles s’attaquent les dizaines de tutos et vidéos de mise en situation développées sur Mylearn.fr.

Derrière cet outil : deux entrepreneurs, Rachid Gorani et Richard Peuty. Les deux sont diplômés de l’université Paris Est Créteil (Upec) et se sont liés d’amitié à la suite d’une expérience professionnelle commune au sein de la Fédération européenne des solidarités de proximité, à l’origine notamment de la fête des voisins. Le premier a recruté le deuxième au sein de cette structure. «Au moment où il effectuait son stage chez nous, il y avait deux autres personnes avec qui cela ne s’était pas bien passé. Quelques années plus tard, en reparlant de cette période avec Richard, nous avons identifié le problème. L’école nous enseigne des connaissances techniques mais rarement des savoir-être, or, aujourd’hui, c’est sur ces comportements que les recruteurs font leurs choix. Nous avons donc décidé de développer un outil pour compenser ce manque», explique Rachid Gorani. Des “soft skills” qui commencent à s’imposer dans un certain nombre de formations mais sont encore loin d’être généralisées.

Pour démarrer, les deux fondateurs ont été accompagnés par l’incubateur d’entreprises La Dynamo-Créteil, ouvert par le territoire Grand Paris Sud Est Avenir au cœur du quartier de l’Echat.

Pour l’heure, l’accès aux outils de My learn sont intégralement gratuits à condition de s’inscrire. Les fondateurs misent sur des prestations professionnelles (en B to B) avec des structures œuvrant à l’insertion professionnelle, des entreprises, des universités et autres institutions pour financer leur activité. Des contacts ont déjà été noués avec des universités, missions locales, collectivités et quelques entreprises.

Pour rester ancrée dans la réalité immédiate, la plateforme héberge aussi le blog de Kézia. Cette étudiante en master 2 à la faculté d’administration et d’échanges internationaux (AEI) de Créteil s’est lancée le défi de trouver un stage de professionnalisation en trois mois et relate chaque semaine ses aventures.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi