Justice | Accueil Val de Marne (94) Villejuif | 05/10
Réagir Par

Ouverture du procès du meurtrier d’Aurélie Châtelain à Villejuif

Ouverture du procès du meurtrier d’Aurélie Châtelain à Villejuif

Près de cinq ans après l’assassinat d’Aurélie Châtelain à Villejuif, le procès du meurtrier présumé de cette professeure de fitness commence ce lundi à la Cour d’assise spéciale de Paris.

C’était le 19 avril 2015. Aurélie Châtelain, 32 ans, professeure de fitness dans le Nord , était retrouvée mortellement blessée par arme à feu dans son véhicule, sur un parking de Villejuif. La jeune femme était venue en région parisienne pour suivre une formation.

Les soupçons des enquêteurs se portent rapidement sur un étudiant algérien de 24 ans, Sid Ahmed Ghlam, hospitalisé pour une blessure par balle à la jambe. Dans son propre véhicule, la police découvre plusieurs armes à feu, des munitions, un gilet pare-balles et un mémo de préparation d’un attentat. En fouillant ensuite son ordinateur, les policiers tombe sur un projet d’attentat de deux églises de Villejuif, au cours d’un office dominical. L’ADN de Ghlam sera ensuite retrouvé dans le véhicule d’Aurélie Châtelain. Les enquêteurs pensent que le jeune homme souhaitait voler le véhicule de la professeur de fitness pour se rendre sur les lieux où il projetait ses attentats mais qu’il s’est accidentellement tiré dans la jambe et a été contraint d’abandonner.

En détention provisoire depuis cinq ans, le suspect nie avoir tué la jeune femme et préparé des attentats. Sept personnes suspectées de lui avoir fourni une aide logistique ou matérielle vont être jugées avec lui. Cette cour d’assise spéciale doit rendre son verdict d’ici un mois.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi