Environnement | Accueil | 22/10
Réagir Par

Paris Est Marne et Bois fête son label Territoire engagé pour la nature

Paris Est Marne et Bois fête  son label Territoire engagé pour la nature © PG

Prévenir les risques d’inondations, désimperméabiliser des sols, créer des îlots de fraicheur, accélérer l’assainissement des eaux pluviales pour rendre possible la baignade dans la Marne, favoriser la biodiversité… tels sont quelques uns des engagements à protéger et restaurer la nature pris par le territoire Paris Est Marne et Bois dans le cadre de son label “Territoire engagé pour la nature”. Un programme qui concerne à ce jour 51 collectivités en Ile-de-France. Explications.

Ce programme conjoint du Ministère de la Transition écologique et de l’assemblée des Régions de France est porté par l’Office français de la biodiversité (OFB) dans chaque région. Pour en faire partie, il faut détailler ses pratiques et formaliser un plan d’action sur trois. Chaque année, la collectivité est ensuite récompensée par des libellules, allant de 1 5. Au-delà de cette récompense, le label permet un accompagnement dans la formalisation de projets environnementaux ainsi qu’un accès à des aides financières.

En Ile-de-France, 25 collectivités ont été labellisées dès l’été 2019, dont Fresnes, Ivry-sur-Seine et Villejuif en Val-de-Marne, et 26 en juillet 2020, dont Chevilly-Larue et le territoire Paris Est et Marne et Bois. En dehors de la ville-département-territoire de Paris, Paris Est Marne et Bois est le seul territoire de la Métropole du Grand Paris a avoir franchi le pas et une des rares intercommunalités.

Voir la liste complète des collectivités en Ile-de-France

Le territoire, qui compte 13 communes de l’Est parisien, avait choisi ce lundi le cadre bucolique de l’île Fanac de Joinville-le-Pont, un des petits havres de biodiversité préservés de la proche couronne, pour communiquer sur les implications de ce nouveau label.

Les 13 communes de Paris Est Marne et Bois
Bry-sur-Marne, Champigny-sur-Marne, Charenton-le-Pont, Fontenay-sous-Bois, Joinville-le-Pont, Maisons-Alfort, Nogent-sur-Marne, Le Perreux-sur-Marne, Saint-Mandé, Saint-Maur-des-Fossés, Saint-Maurice, Villiers-sur-Marne, Vincennes.

Pour le président du territoire, Olivier Capitanio (LR), par ailleurs maire de Maisons-Alfort, le périmètre du territoire, traversé par la Marne et bordé par le bois de Vincennes, est parfaitement adapté à ces enjeux. « Une trame bleue et verte extrêmement structurante.» L’enjeu du plan d’action est d’améliorer le cadre de vie des habitants et de renforcer l’attractivité du territoire, notamment en vue des Jeux Olympiques de 2024, rappelle l’élu.. L’une des conditions : associer les citoyens en s’éloignant de l’image d’une «écologie punitive» pour faire des habitants des acteurs du changement. «On vous donne des outils, participez avec nous à la transition!» enjoint-il. L’ile Fanac illustre la démarche. Les 50 habitations de l’île ont été démarchées et incitées à se raccorder au réseau des eaux usées.

La baignade en Marne l’été des jeux olympiques 2024 est en effet conditionnée à un assainissement parfaitement maîtrisé des eaux qui se déversent dans la rivière, lequel passe par la séparation des branchements mélangeant eaux usées (toilettes…) et eaux de pluie. Cet enjeu fait l’objet d’un plan d’attaque spécifique.

Lire à ce sujet :
Baignade en banlieue: Paris Est Marne et Bois met le paquet sur l’assainissement

Autre enjeu : la lutte contre une trop grande imperméabilisation des sols qui nuit à la remise à niveau des nappes phréatiques et entraîne un surplus d’eau dans les rivières. Sur ce point, Virginie Tollard, vice-présidente du territoire et adjointe au maire de Joinville-Le-Pont, souligne la nécessité que les habitants « gardent l’eau à leur parcelle ». Une subvention de 1000 € pour les aménagements visant à une rétention totale des eaux pluviales au terrain des particuliers est du reste prévue. Des parking en espace vert sont aussi programmés.

Les engagements du label s’inscrivent aussi dans le cadre du Plan Climat Air Energie Territorial (PCAET) adopté en conseil de territoire en décembre 2019 et qui concerne aussi bien l’eau que la pollution sonore, atmosphérique, la gestion des déchets…

Voir le détail du Plan climat Air Energie Territorial de Paris Est Marne et Bois

Lire aussi :

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Un commentaire pour Paris Est Marne et Bois fête son label Territoire engagé pour la nature
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi