Environnement | Accueil | 27/10
Réagir Par

Paris Est Marne et Bois lance son troisième défi zéro déchets

Paris Est Marne et Bois lance son troisième défi zéro déchets © Oleksandra Naumenko

Composter les épluchures de fruits et légumes, éviter les produits jetables, recycler et réparer, développer l’achat en vrac… voilà quelques unes des pistes pour éviter de remplir sa poubelle trop vite et envoyer le tout à l’enfouissement ou l’incinération. Depuis 2019, le territoire Paris Est Marne Bois s’attelle à sensibiliser ses communes membres en organisant des défis familles zéro déchet.

Pour les collectivités comme les citoyens, l’enjeu est à la fois économique et environnemental. Economique d’abord car le transport puis le traitement des déchets a un coût, qui pèse plus de 50 millions d’euros au niveau des 13 communes du territoire* et qui représente entre 3 et 10 points de taxe foncière en fonction des villes.

Lire à ce sujet :
Paris Est Marne et Bois: le taux de la taxe sur les poubelles divise les villes

Environnemental ensuite car beaucoup d’emballages sont peu recyclables et contribuent à la pollution de la planète, entre les sacs plastiques au milieu des océans et les gaz à effet de serre produits par l’incinération.

Si l’intégralité de la chaîne des déchets ne dépend pas que du consommateur final, ce dernier maillon a aussi un pouvoir qui n’est pas négligeable sur la situation et c’est dans ce contexte que le territoire a décidé de sensibiliser les familles sous forme de défi, accompagnée par la société de conseil Ecocityzen fondée par la charentonnaise Caroline Olivier.

Deux défis ont déjà été organisés en 2019 et 2020, qui ont concerné 640 familles, 398 en 2019, 242 en 2020. Voir le détail ci-dessous

Nombre de familles participantes par ville : 1ère et 2ème édition
Charenton-le-Pont (1ère édition) : 53
Joinville-le-Pont : 36
Le Perreux-sur-Marne : 190
Nogent-sur-Marne : 115
Saint-Mandé : 80
Saint-Maurice : 48
Vincennes (1ère édition) : 40
Vincennes (2e édition) : 78

Pour cette nouvelle saisons 2020-2021, quatre défis sont en cours de lancement à Fontenay-sous-Bois (56 participants), Charenton-le-Pont 2e édition (67), Bry-sur-Marne et Champigny-sur-Marne (inscriptions jusqu’au 31 octobre).

*Les 13 communes de Paris Est Marne et Bois
Bry-sur-Marne, Champigny-sur-Marne, Charenton-le-Pont, Fontenay-sous-Bois, Joinville-le-Pont, Maisons-Alfort, Nogent-sur-Marne, Le Perreux-sur-Marne, Saint-Mandé, Saint-Maur-des-Fossés, Saint-Maurice, Villiers-sur-Marne, Vincennes.

A noter qu’un défi se tient également en ce moment à Alfortville et Maisons-Alfort, à l’initiative d’un collectif membre de Zéro Waste France. 

“Nous accompagnons les familles pendant 6 mois avec des ateliers compostage, de fabrication de ses propres produits ménagers et cosmétiques, de courses en vrac”, détaille Jean-Marc Ferron, chargé de mission prévention des déchets au territoire. “Rien que le compostage des biodéchets permet de réduire sa poubelle de un cinquième. Pour encourager cette démarche, nous mettrons en place des points d’apport de biodéchet Nous en avons par exemple installé sur les marchés de Charenton-le-Pont, Saint-Mandé, Saint-Maurice”, précise-t-il. Au niveau des écoles, le territoire a initié la collecte des biodéchets à la cantine à Charenton-le-Pont.

Lors de la soirée de lancement, chaque foyer se voit remettre des bocaux pour conditionner les produits en vrac et un “pesons” pour peser chaque sac poubelle prêt à rejoindre les ordures. Le programme se déroule sur 6 mois.

Le bilan ? “En moyenne, les familles réduisent leurs déchets de 35 à 42 % entre le début et la fin du défi”, indique le chargé de mission.

Au-delà de la sensibilisation des consommateurs, reste également à développer la démarche auprès des distributeurs et des commerçants, et, encore plus en amont, des producteurs. Une démarche de longue haleine qui ne relève pas que des collectivités. Au niveau du territoire, cet axe doit être intégré dans le cadre du PLPDMA (Programme local de prévention et réduction des déchets ménagers et assimilés) actuellement en cours d’élaboration.

Un premier PLPDMA dans le Grand Orly Seine Bièvre
En Val-de-Marne, le Grand Orly Seine Bièvre est le premier des trois territoires à avoir adopté un PLPDMA, fin 2019. Voir le détail Ce dernier préconise, entre autres actions : un défi zéro déchets.

Lire aussi :

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi