Société | Paris | 05/11
Réagir Par

Paris: livraisons et vente à emporter interdites après 22 heures

Paris: livraisons et vente à emporter interdites après 22 heures © Pavel Kavalenkau
Test covid19 en Paris : Voir la page

En plus du confinement préventif au coronavirus, le préfet de police de Paris, Didier Lallement, a pris ce jeudi 5 novembre un nouvel arrêté instituant une sorte de couvre-feu commercial à partir de 22 heures à compter de ce vendredi.

Cet arrêté interdit, entre 22 heures et 6 heures du matin :

● les activités de livraison et vente à emporter de tous les produits préparés par les restaurants et débits de boissons et les établissements flottants (péniches) au titre de leur activité de restauration et de débit de boissons. “En pratique, cet arrêté impose donc la fermeture totale de ces établissements entre 22h et 6h”, précise la préfecture de police.
● la vente de boissons alcooliques et leur consommation sur la voie publique.

“La préfecture de Police assurera un dispositif de contrôle des établissements concernés ainsi que des livreurs se trouvant sur la voie publique après 22h”, précise-t-elle.

“Les services de police ont constaté, particulièrement en soirée et pendant la nuit, des déplacements et des regroupements de personnes (livreurs, clients…) dans et aux abords de ces établissements, alors que la situation sanitaire exige de limiter les interactions sociales à ce qui est strictement nécessaire. De plus, la vente à emporter de boissons alcooliques, notamment par des épiceries de nuit, est susceptible de favoriser des regroupements nocturnes, sans respect des gestes barrières, sur la voie publique voire dans la sphère privée. Ce constat a été partagé avec la maire de Paris, qui a été consultée sur l’opportunité de réglementer plus strictement les activités de livraison et de vente à emporter en fin de soirée et pendant la nuit, et qui a émis un avis favorable à cette proposition. Les échanges avec la maire de Paris ont permis de définir le cadre et le périmètre d’application de cette mesure, qui concilie les impératifs sanitaires et la nécessité de préserver l’activité d’un secteur fragilisé par la crise économique”, motive la préfecture.

Val-de-Marne

A cette date, aucun arrêté n’a été pris dans le Val-de-Marne mais des échanges ont été entrepris avec les maires. “Les élus ne nous ont pas fait remonter de problèmes similaires. Nous envisageons éventuellement l’interdiction de vente à emporter d’alcool après 22 heures”, indique-t-on au cabinet du préfet du Val-de-Marne.

Lire tous nos articles sur le thème Coronavirus en Val-de-Marne

A lire aussi sur le thème Coronavirus en Val-de-Marne

Paris: premiers tests antigéniques au lycée Emile Dubois

Diminution des élèves et enseignants Covid positifs en Ile-de-France

Covid-19: le vaccin Sanofi sera en partie produit à Vitry-sur-Seine

Sucy-en-Brie: comment les commerçants traversent le reconfinement

Baromètre du coronavirus en Ile-de-France: point au 16 novembre

Distribution de paniers solidaires à l’université de Créteil

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Test covid19 en Paris : Voir la page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi