Transports | Accueil Val de Marne (94) Val de Marne | 20/01
Réagir Par

Pétition contre la privatisation ADP: Villeneuve-le-Roi passe les 10%

Pétition contre la privatisation ADP: Villeneuve-le-Roi passe les 10%

Fin décembre, Villeneuve-le-Roi est la première commune de plus de 10 000 électeurs dont 10% des inscrits ont signé la pétition contre la privatisation d’Aéroports de Paris (ADP), la société qui exploite notamment les aéroports d’Orly et Roissy.

A ce jour, la commune située dans la trajectoire sonore immédiate de l’aéroport est du reste la seule de plus de 10 000 électeurs à avoir passé ce cap. Le 10ème arrondissement parisien, qui compte lui plus de 50 000 habitants, pourrait suivre, qui a dépassé les 9% d’électeurs inscrits.

Dans le Val-de-Marne, la ville en tête de la mobilisation reste Ablon-sur-Seine, première à avoir franchi les 10% dès la mi-octobre. La commune continue de tracer tranquillement vers les 20%. A ce jour, 17,8% de ses électeurs inscrits ont signé la pétition.

Lire : Référendum Aéroports de Paris : Ablon-sur-Seine atteint les 10% de participation

En décembre, le Conseil départemental a fait sillonner un camion pour informer les habitants de l’existence de cette pétition nationale officielle lancée par le ministère de l’Intérieur en juin suite à une demande des parlementaires, et qui, si elle franchit le cap des 10% au niveau national avant le 12 mars, obligerait le parlement à examiner une loi inscrivant dans le marbre le caractère de service public de l’exploitation des aéroports franciliens.

Lire : Le camion du Val-de-Marne contre la privatisation d’ADP fête ses 1600 signatures

Au niveau du Val-de-Marne, 37 833 signatures ont été enregistrées à ce jour, soit 4,87% des 776 122 électeurs inscrits dans le départements. Derrière Ablon et Villeneuve-le-Roi, Cachan est en troisième position avec 9%.

Alors que le cap des 10% au niveau national (soit 4,8 millions de signatures) semble impossible à franchir car la mobilisation est surtout concentrée en région parisienne et qu’aucune communication n’est effectuée sur le sujet par le ministère de l’Intérieur, le président de la République avait laissé entendre fin avril qu’il abaisserait le seuil à 1 million de signatures, cap qui a été franchi début décembre. Mi-décembre, le président du Conseil départemental du Val-de-Marne, Christian Favier, a écrit à Emmanuel Macron en ce sens. « Le seuil du million de signatures atteint, dans un contexte social particulièrement tendu, il apparaît indispensable que vous teniez vos engagements pris le 25 avril 2019 », demande l’élu.

Voir le détail sur la carte ci-dessous. Les villes en rose ou rouge ont dépassé les 5% d’électeurs inscrits. Les chiffres sont ceux recensés par la plate-forme ADPRIP, en date du 20 janvier.

Pour rappel du contexte, le ministère de l’Intérieur a lancé le 13 juin 2019 une consultation de tous les électeurs de France, les invitant à faire savoir s’ils souhaitent qu’un projet de loi référendaire instaurant le caractère de service public national des Aéroports de Paris soit étudié par le parlement. Cette loi empêcherait la privatisation des Aéroports de Paris, récemment permise par la loi Pacte. Cette consultation a été lancée suite à l’initiative d’un cinquième des parlementaires, opposés à la privatisation d’ADP. La règle du Rip (Référendum d’initiative partagée) est que le projet de loi sera étudié par le parlement si au moins 10% du corps électoral français le demande d’ici au 12 mars 2020, date de la fin de consultation. Si ce seuil était atteint et que le parlement ne se saisissait pas de la proposition de loi dans les six mois, un référendum pour ou contre cette loi serait alors organisé.

Lien vers la plate-forme de signatures du ministère de l’Intérieur

Voir tous les articles sur le sujet

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Un commentaire pour Pétition contre la privatisation ADP: Villeneuve-le-Roi passe les 10%
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi